– L’ICAC est sur les traces de cet habitant de Cité Barkly depuis quatre ans

L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) recherche activement un gros bonnet de la drogue très connu de la région de Cité Barkly, à la suite de la saisie de Rs 2,6 M d’héroïne chez une femme de ménage à Pointe-aux-Sables mercredi. « Mo kouzin Bryan L. ki ti kit sa kot mwa », a déclaré cette quadragénaire. L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) est aussi dans le coup, car en 2016, une somme de Rs 900 000 avait été saisie au domicile du suspect.

L’ADSU a reçu des informations mercredi sur la présence d’une certaine quantité de drogue au domicile de la femme de ménage de 48 ans à Débarcadère, Pointe-aux-Sables. Elle n’a pas objecté à une fouille en sa présence. Dans un premier temps, une policière l’a soumise à une fouille corporelle où rien d’incriminant n’a été trouvé. Puis, les enquêteurs se sont dirigés dans sa chambre où plus de 200 doses d’héroïne ont été saisies dans une sacoche. « Mo kouzin Bryan ki finn kit sa sakoss ki ena ladrog la kot mwa merkredi dernye aswar pou mo garde. » La police l’a alors informée de son arrestation.

La fouille s’est poursuivie dans sa cuisine, où la police a mis la main sur un sac à dos contenant encore des doses d’héroïne et un sachet en plastique contenant cette même drogue. La quadragénaire a, une nouvelle fois, déclaré que la drogue appartient à son cousin. Le montant de l’héroïne saisie est évalué à Rs 2 655 000. La police a emmené la femme de ménage au Casernes centrales après son arrestation et l’a placée en détention. Elle est attendue au tribunal de Port-Louis ce jeudi où elle doit faire face à une accusation provisoire de trafic de drogue. Dans le cadre de son enquête, l’ADSU s’est rendue au domicile du trafiquant présumé. Ce dernier avait déjà été arrêté par la police en juillet 2016 pour blanchiment d’argent après la saisie d’environ Rs 900 000 chez lui. Cet éleveur avait déclaré que cet argent provient de ses gains aux courses hippiques et d’une tabagie familiale.

De son côté, l’ICAC avait initié une enquête sur lui et lui avait demandé d’apporter des « preuves » concernant ses gains. Le dénommé Bryan n’avait pu le faire. Il avait également été interpellé dans le sillage de l’enquête de l’opération “Kokom konfi” du trafiquant Ricardo Agathe. Le suspect était soupçonné d’être un prête-nom qui a aidé à blanchir l’argent de Ricardo Agathe.

Après l’arrestation de sa cousine hier, l’équipe de Navin Beekarry avec la collaboration de l’ADSU, a décidé de réquisitionner ses deux véhicules et d’émettre un ordre de saisie sur sa maison à Cité Barkly, soupçonnant que le suspect a acquis ces biens grâce à l’argent en provenance d’un trafic de drogue. Ainsi, Le dénommé Bryan devra s’expliquer sur sa source de revenu bientôt.