La Criminal Investigation Division (CID) de Pamplemousses a arrêté deux frères, âgés de 18 et 28 ans, et résidant Mont Goût, pour avoir séquestré leur employé, âgé de 20 ans. Après leur interrogatoire mercredi, ils sont passés aux aveux en soutenant que la victime leur devait une somme d’argent. Ils ont été inculpés sous une accusation provisoire de séquestration au tribunal de Pamplemousses.

Dans sa version des faits, le plaignant, aide-chauffeur de profession, avance avoir travaillé depuis six mois comme marchand de fruits pour les suspects, et qu’il percevait Rs 500 par jours pour ses prestations. N’ayant pas travaillé durant la période du confinement sanitaire, il s’est ainsi retrouvé sans argent. La victime a alors demandé à son employeur (le suspect de 28 ans) de lui prêter Rs 10 000, lui demandant de déduire une certaine somme chaque semaine, au moment de la paye, en guise de remboursement.

Le 23 août, il a cependant quitté son travail, expliquant que son employeur exigeait de lui qu’il rembourse Rs 26 000, soit le montant du prêt et Rs 16 000 en tant qu’intérêts. Aussi le plaignant devait faire des heures supplémentaire sans rémunération. Mais une semaine plus tard, soit le 30 août, alors qu’il se trouvait dans la rue à Cité EDC, Pamplemousses, deux inconnus, explique la victime, l’ont abordé avant de l’immobiliser. Puis ils ont attendu l’arrivée d’un van blanc, dans lequel se trouvait les deux frères. Après quoi l’employé dit avoir été emmené dans plusieurs endroits, où il a été agressé. Ensuite, les suspects l’ont emmené à leur domicile, où la victime aurait été forcée à reprendre son travail afin de les rembourser.

Craignant pour sa vie, le jeune homme a accepté la proposition. Il avance que les deux frères l’ont forcé à participer à une mise en scène où on le verrait en train de voler dans la maison des deux frères, scène qui devait être enregistrée, selon la victime, sur leur cellulaire. Après quoi les deux frères auraient menacé de loger une plainte pour vol à la police si la victime quittait à nouveau son travail.

Le jour de son agression, l’employé a été forcé à travailler jusqu’à 18h30, après quoi les suspects l’ont libéré. La victime s’est alors rendue directement au poste de police pour porter plainte. Le dossier a été déféré à l’équipe de l’inspecteur Rambarrun, assisté par le sergent Pudaruth, qui ont arrêté les deux frères mercredi. Tous deux demeurent en détention après leur inculpation en justice. La police recherche désormais les deux individus qui avaient immobilisé la victime.