La Major Crime Investigation Team (MCIT) a appréhendé un quatrième suspect en marge de l’enquête initiée sur le meurtre de Jean Deveaux Augustin (56 ans). Il s’agit de Fabrice Augustin, un habitant de Sainte-Croix (26 ans) qui, selon un des suspects en détention, se trouvait à Karo Kalyptis au moment où la victime se faisait lyncher. La police soupçonne que le jeune homme était en compagnie de Yassar Auliar pour convaincre le quinquagénaire de se rendre à Karo Kalyptis le 10 juin pour « discuter » avec des personnes voulant l’interroger sur la disparition d’une cargaison de drogue.

Fabrice Augustin a été traduit au tribunal de Port-Louis jeudi, où une accusation provisoire de “aiding and abeiting” a été retenue contre lui. Il demeure en détention préventive après l’objection de la police à sa remise en liberté sous caution. Le suspect n’a pas encore donné sa version des faits.
À ce stade, la MCIT soupçonne que le meurtre aurait été commandité par un baron de la drogue. La semaine dernière, les policiers avaient arrêté  Mohammade Yassar Auliar, âgé d’une vingtaine d’années, soupçonné d’avoir attiré la victime dans un guet-apens.

La police dispose d’informations à l’effet que le quinquagénaire aurait volé un colis de drogue du trafiquant et l’aurait déjà écoulé sur le marché. Pendant plus d’un mois, des « émissaires » l’auraient alors rencontré pour le convaincre de restituer l’argent, ce que la victime aurait refusé de faire, car ayant déjà « tout dépensé ».

La MCIT est d’avis que Yassar Auliar et Fabrice Augustin auraient alors convaincu Jean Deveaux Augustin de quitter sa maison, à Baie-du-Tombeau, pour rencontrer certaines personnes et trouver un arrangement à l’amiable. À la place, la victime aura finalement été séquestrée et violemment agressée.

Une équipe de l’ADSU avait été avertie par un appel anonyme passé aux petites heures du vendredi 11 juin qu’un homme avait été séquestré dans un bâtiment à Karo Kalyptis. Arrivés sur place, les policiers ont aperçu deux suspects tentant de s’enfuir et ont pu mettre la main sur l’un d’eux. Le suspect aura immédiatement été identifié par Jean Deveaux Augustin, qui se trouvait encore à terre, comme étant un des agresseurs.

Grièvement blessée, la victime a été transportée à l’hôpital Jeetoo, où elle a rendu l’âme quelques heures plus tard. L’autopsie a attribué son décès à un « hemorhagic shock due to multiples contusions ».