Photo d'archives

Le négociateur de la MPA – Marine and Other Staff Union, Jean-Yves Chavrimootoo, a été convoqué au Central CID vendredi pour donner des informations pouvant faire la lumière sur le naufrage du “tug” Sir Gaëtan. Il a référé les enquêteurs au rapport soumis par la firme Keel Marine Ltd de la Grande-Bretagne. Selon nos renseignements, la Mauritius Port Authority (MPA) avait sollicité cette compagnie pour faire un “assessment” de tous ses remorqueurs, ses équipements et des aspects de sécurité les concernant. « Nu ti dimann MPA fer nu gagn enn kopi rapor. Nou pann gagne », a déclaré le principal intéressé. Ce dernier a dit avoir appris à travers un rapport du “managing committee” de la MPA après le drame que plusieurs équipements de navigation n’étaient pas aux normes sur le Sir Gaëtan dont l’Emergency Position Indicating Radio Bacon, l’Automatic Identification System, le GPS Navigation, l’Eco Sonder et l’absence du High Frequency (HF) Communication Set. Alors qu’une ancre avait été installée sur le Sir Gaëtan deux jours avant le naufrage et que cet équipement n’était pas approprié pour le remorqueur.

Jean-Yves Chavrimootoo a déclaré au CCID avoir « amenn devan top management tou bann eleman ki pe met an danze bann lekipaz tug dan MPA » depuis l’année dernière. Il a dit qu’il s’est aussi enquis auprès du management « si zot pe atann enn maler pou zot pran aksion ». Il avance que le Deputy Port Master Kavidev Newoor n’aurait pas pris en compte leurs doléances et répondait systématiquement : « The job needs to be done. »