Photo d'archive

À ce matin, tout semblait indiquer que l’interrogatoire Under Warning de l’ancien ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, devra être bouclé au QG du Central CID dans les prochaines heures. Toutefois, les limiers de la police comptent soumettre le dossier à l’Office du Directeur des Poursuites publiques d’ici la fin de la semaine en vue de décider du sort du colistier du Premier ministre, Pravind Jugnauth, à Quartier-Militaire/Moka (No 8), dans le scandale d’emploi fictif de Constituency Clerk. D’autre part, pour son deuxième jour d’interrogatoire “under warning”, Yogida Sawmynaden a attaqué le couple Kistnen, surtout le défunt Soopramanien Kistnen, dit Kaya. Il avance que ce dernier devait de l’argent à plusieurs personnes et qu’il ne cessait de le solliciter pour une « avance » sur le salaire de Constituency Clerk de son épouse Shakuntala, dit Simla. L’ex-ministre du Commerce dit avoir remis non seulement de l’argent en espèces à Kaya, mais aussi des chèques entre Rs 20 000 et Rs 60 000. D’ailleurs, il a divulgué les numéros de ces chèques et devait demander à la police de les vérifier auprès d’une banque commerciale.

Lors de son interrogatoire, Yogida Sawmynaden n’a pas été tendre et il est allé jusqu’à qualifier la veuve de Soopramanien Kistnen de « menteuse ». Il a dit avoir fait la connaissance de Kaya lors de l’élection partielle de 2008 et que ce dernier était l’agent d’un autre parti politique. Puis, ils ont travaillé ensemble au fil des années sur le terrain pour le MSM. Il a déclaré qu’entre 2015 et 2019, il a remis une dizaine de chèques à Soopramanien Kistnen pour l’aider à sortir du pétrin. Concernant la somme de Rs 50 000 qu’il lui avait donnée en février 2020, l’ex-ministre du Commerce a avancé qu’il avait fait un gros retrait d’argent et qu’il en a donné une partie à Kaya. Il a produit un “statement of account” pour prouver ce fait. Selon lui, « Kaya ti pe rod 100 mil, monn dir li mo pou donn li 50 mil ». Et Yogida Sawmynaden de poursuivre qu’il a remis « cash in hand » à Kaya à plusieurs reprises, notamment à Montagne-Ory où ils avaient l’habitude de se rencontrer. Alors qu’en une occasion, il s’était rendu à Vacoas où la belle-mère de Soopramanien Kistnen était hospitalisée. Il lui avait alors remis encore de l’argent.

Durant le confinement l’année dernière, Yogida Sawmynaden aurait remis le salaire de Simla Kistnen à son époux qui venait le récupérer. « Il était convenu entre nous que Kaya allait venir récupérer l’argent de son épouse. Elle était au courant de cet accord », a-t-il dit. Il a avancé qu’à chaque fois, Kaya se plaignait de son état financier. « Il me disait qu’il avait un emprunt à rembourser, le loyer à payer, une famille à nourrir », a expliqué au CCID le troisième élu de la circonscription Moka/Quartier-Militaire (No 8). Ce dernier a dressé un tableau noir de l’image de Kaya en soutenant que des personnes l’ont informé qu’il devait de l’argent partout. L’ex-ministre du Commerce a raconté un épisode à la police où il se serait embrouillé avec Soopramanien Kistnen. Il a avancé que deux personnes l’avaient approché pour lui dire que Kaya leur devait de l’argent et qu’ils référaient l’affaire à la police. L’ex-ministre du Commerce a prétendu qu’il a tenté d’en parler avec Soopramanien Kistnen, mais il a appris que ce dernier ne se trouvait pas chez lui. « Même son épouse ignorait où il se trouvait alors que la police le cherchait. » Selon Yogida Sawmynaden, il n’a pas voulu nuire à sa réputation et devait alors informer le bureau du Speaker en juillet 2020 qu’il ne souhaite plus que Simla Kistnen soit son Constituency Clerk. Il a concédé n’avoir pas parlé de sa décision avec le couple.

Par ailleurs, Yogida Sawmynaden a rejeté les propos de Shakuntala Kistnen selon lesquels elle ne l’a appelé qu’en une occasion l’année dernière. Il a dit s’être entretenu avec elle à plusieurs reprises et invite le CCID à consulter les relevés téléphoniques. Concernant la tâche effectuée par Simla Kistnen comme Constituency Clerk pendant le confinement, Yogida Sawmynaden a avancé qu’elle était impliquée dans la distribution de nourriture dans la circonscription. Étant une employée, la police souhaite savoir si elle a eu son Work Access Permit et si l’ex-ministre a fait des démarches en ce sens. L’interrogatoire de Yogida Sawmynaden reprendra en début après-midi aujourd’hui.