Photo illustration

La police d’Abercrombie, assistée de la Crime Intelligence Unit (CIU), a fait une descente à Sainte-Croix lundi pour appréhender un adolescent de 14 ans, sur qui pèsent des soupçons de tentative de meurtre sur son père. Ce collégien était recherché depuis deux mois et la police a appris hier qu’il se trouvait chez sa mère, 50 ans. Une fois sur place, la quinquagénaire et son fils aîné de 26 ans n’ont pas voulu remettre le suspect à la police. D’ailleurs, une prise de bec a éclaté entre eux et les policiers qui leur ont expliqué la raison de leur présence.

À un moment donné, les proches de l’ado ont tenté d’empêcher la police de le prendre et devaient alerter le voisinage. Les officiers ont alors dû faire preuve de fermeté tout en faisant comprendre à la mère et son fils aîné qu’ils risquaient d’être arrêtés pour obstruction. Finalement, la police a mis la main sur l’ado de 14 ans et l’a ensuite placé au centre de détention juvénile de Petite-Rivière. Les enquêteurs attendent un avis du Directeur des poursuites publiques concernant ce cas.

Le délit s’est déroulé le 19 octobre au domicile familial, à Sainte-Croix, où le père du suspect, 62 ans, avait déclaré à la police qu’il dormait dans sa chambre, quand il a senti un objet pénétrer dans son estomac. En se retournant dans le lit, il a aperçu son fils de 14 ans qui se ruait vers la porte. Entre-temps, il a passé sa main sur son corps et a remarqué qu’il saignait. Ce retraité a immédiatement réveillé son épouse, qui a placé un vêtement sur ses blessures en attendant l’arrivée du SAMU. Profitant de la confusion, le jeune homme avait pris la fuite.

Une fois à l’hôpital, le personnel soignant avait noté que la victime était blessée au niveau du poumon. Après des traitements nécessaires, elle avait été placée en salle. La relation entre l’adolescent et son père n’est pas au beau fixe, car le suspect avait stoppé sa scolarité contre l’avis de son père. Ce dernier s’était disputé avec l’adolescent, n’étant pas d’accord qu’il passe ses journées à ne rien faire. Puis, son père avait appris qu’il avait une petite copine et lui a demandé de cesser avec cette relation et de se concentrer plutôt sur ses études en cherchant un nouveau collège. Mais, l’ado avait refusé. Le jeune homme n’a pas encore donné sa version à la police qui attend qu’un parent soit à ses côtés pour aller de l’avant avec cet exercice.