Un des avocats des Avengers a logé une mesure de précaution à la police, estimant en effet qu’il y aurait une tentative de ternir sa réputation à travers des montages vidéo. Le plaignant a impliqué l’homme d’affaires Jean Michel Lee Shim dans sa version. Il avance qu’à l’heure du déjeuner vendredi, il est sorti du tribunal de Moka, où se déroule l’enquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen, pour prendre sa voiture.

Arrivé près du rond-point de Moka, un informateur lui aurait alors parlé. L’avocat avance que ce “well wisher” l’aurait ainsi informé que Jean Michel Lee Shim aurait payé Rs 1,5 million à un dénommé S. B. pour faire des allégations contre sa personne. Et d’ajouter que son interlocuteur lui a dit que des personnes « pou biento desann mwa ».

Après cette discussion, le plaignant est retourné au tribunal de Moka pour la fin des travaux. Puis il est monté dans son véhicule pour se rendre chez lui. Le plaignant avance alors qu’une moto, avec deux personnes, aurait suivi son véhicule de Moka jusqu’à son domicile, dans un village de l’ouest. Il dit ne pas les connaître et ignorer leurs intentions.

Poursuivant son récit, l’avocat a déclaré avoir reçu des informations à l’effet qu’un groupe de personnes aurait comploté afin de diffuser une vidéo sur les réseaux sociaux et porter atteinte à sa réputation. Par ailleurs, il affirme avoir eu vent auprès d’une “reliable source” qu’il serait sur la “hit list” d’un gang afin de s’en prendre à lui physiquement. L’avocat n’a pas souhaité faire de déposition à ce stade.