Photo d'archives

Prakash Puryag, un cuisinier de 54 ans, avait été interpellé par la brigade antidrogue le 6 octobre 2015 lors d’une perquisition à son domicile. Et pour cause : les policiers y avaient alors retrouvé 340 plants de cannabis, qui pesaient 122,1 g, d’une valeur marchande de Rs 1 020 000, ainsi que 165,1 g de graines de cannabis destinées à la culture, d’une valeur de Rs 1 320 800. Sans compter qu’à l’arrivée de la police, il avait été pris en flagrant délit en train de déraciner des plants de cannabis.

Pour ces délits sous les dispositions de la Dangerous Drug Act, il était poursuivi devant les Assises. La juge Karuna Devi Gunesh-Balaghee l’a condamné à une peine de prison de 23 ans et six mois. Il devra aussi s’acquitter d’une amende de Rs 250 000.

Prakash Puryag avait été reconnu coupable le 20 août 2021 des trois accusations portées contre lui, soit pour la culture de 340 plants de cannabis, pour avoir été en possession de 165,1 g de graines de cannabis pour la culture et pour avoir eu en sa possession des équipements pour la culture de cannabis. Sa sentence a été prononcée jeudi dernier par la juge Karuna Devi Gunesh-Balaghee devant les Assises.

La juge a pris note de la valeur marchande de la drogue saisie et des circonstances entourant cette affaire pour rendre son verdict. Elle a rappelé l’effet néfaste de la prolifération de drogues dans la société et que l’accusé est considéré comme un trafiquant de drogue. Ce cuisinier de profession avait plaidé non coupable et était défendu par Me Ravi Rutnah.

Pour son délit sous les deux premières charges, il a écopé de 24 ans de prison et d’amendes totalisant Rs 200 000. Sous la troisième charge, il s’est vu infliger une amende de Rs 100 000. La juge devait toutefois lui accorder une réduction de peine de six mois en raison du délai encouru dans cette affaire. L’accusé devra de fait purger 23 ans et six mois de prison.