Une “search and rescue operation” est en cours sur le littoral est de l’île après qu’un dénommé Rakesh a appelé la police pour déclarer que deux amis et lui dérivaient sur un bateau de pêche dans la région de Trou-d’Eau-Douce après une panne de moteur.
Néanmoins, un peu plus de 24 heures après cet appel de secours, personne ne s’est présenté dans un poste de police pour rapporter la disparition d’un proche. Selon nos informations, l’appel de détresse a été fait sur la hotline de la police (148) mercredi vers 3h51 depuis un numéro de portable.

L’Ops room de Flacq a alors alerté le National Coast Guard (NCG) de Deux-Frères. La personne qui a appelé la police a déclaré habiter Grand-Sable. Et d’ajouter qu’elle se trouvait dans les parages de l’île-des-Roches et dérivait vers Trou-d’Eau-Douce. Rakesh a avancé qu’il était en compagnie de ses amis Kursley et Sanjay et dit ignorer leur nom de famille. La police l’a alors sommé de demander l’identité complète de ses deux amis, mais l’interlocuteur a déclaré que ces derniers étaient couchés et qu’il ne voulait pas les réveiller.

En plus, le dénommé Sanjay a été incapable de fournir le “registration number” du bateau. Néanmoins, une embarcation du NCG est sortie en mer vers l’île-des-Roches jusqu’à la passe de Trou-d’Eau-Douce où les sauveteurs n’ont rien trouvé.

Alors qu’aux petites heures de mercredi, l’hélicoptère de la police a survolé la région, mais n’a rien trouvé non plus. À terre, la police a interrogé des pêcheurs à Deux-Frères, Quatre-Soeurs, Petit-Sable, Grand-Sable, Camp-de-Pêcheurs et Grande-Rivière-Sud-Est. Ces derniers ont dit ne pas savoir qui est le dénommé Rakesh. La police va tenter de connaître l’identité de la personne qui a appelé sur la hotline pour établir s’il s’agit d’un vrai appel au secours ou d’une farce. À ce stade, le NCG ne souhaite prendre aucun risque et des patrouilles se poursuivent en mer.