• La suspecte, Katouna Meeajan : « Mo finn al kot madam-la pou rod travay »

Karasvanee Nauseeb, âgée de 74 ans, a trouvé la mort aux mains d’une toxicomane, qui tentait de cambrioler sa maison, à Sadally Road, Vacoas. Lorsque la victime a confronté Marie Michano Katouna Meeajan, 34 ans, cette dernière lui a assené de violents coups de poing et coups de pied. La victime a rendu l’âme à l’hôpital Victoria hier soir alors que la suspecte a été arrêtée.

C’est vers 14h50 que la police de Vacoas a reçu un appel concernant une femme grièvement blessée à son domicile à Sadally Road. Une fois sur place, les policiers ont appris que la victime, Karasvanee Nauseeb, vivait seule. L’équipe du sergent Bissonauth a frappé, à plusieurs reprises, à la porte, qui était fermée. Soupçonnant que quelqu’un était en danger, les policiers ont forcé la porte et sont tombés sur la retraitée près des escaliers. Cette dernière était nue et portait de multiples blessures sur le corps. Elle était encore consciente, mais n’arrivait pas à parler. La police l’a immédiatement recouverte pour ensuite alerter le SAMU qui l’a transportée à l’hôpital de Candos.

Entre-temps, la police a examiné la maison, où elle a noté que l’armoire de la septuagénaire était ouverte et que des vêtements étaient étalés au sol. Tandis que les autres pièces étaient sens dessus dessous. La thèse d’un vol est alors privilégiée par les enquêteurs. Les policiers se sont tournés vers les voisins, dont l’un qui dispose de caméras de surveillance. En visionnant les images, ils ont noté que Katouna Meeajan marchait en direction de la maison de la victime. De plus, les voisins disent avoir vu partir la suspecte en se hâtant.

La CID de Vacoas a été alertée et, assistée d’autres unités de la police, elle a appréhendé la trentenaire dans la région. Interrogée sur le cas de Karasvanee Nauseeb, elle a déclaré qu’elle s’est bien rendue chez la victime. « Mo finn al kot madam-la pou rod travay », a-t-elle déclaré. Sauf que les enquêteurs estiment que la septuagénaire est tombée sur la suspecte alors qu’elle tentait de commettre un vol. Une dispute aurait alors éclaté et la victime ne faisait pas le poids contre la présumée cambrioleuse. Une fois la victime maîtrisée, elle aurait fait main basse sur une certaine somme d’argent. Katouna Meeajan a été placée en détention.

C’est vers 21h45 que la police a été informée que la septuagénaire a succombé à ses blessures. Le corps a été transféré à la morgue, où une autopsie est prévue ce vendredi pour déterminer la cause du décès. Katouna Meeajan devait être inculpée sous une accusation provisoire de meurtre ce matin au tribunal de Curepipe. Par ailleurs, la police a appris que cette habitante de Cité Mangalkhan est aussi accro à la drogue et la soupçonne d’être l’auteure d’autres vols commis dans les hautes Plaines-Wilhems. Elle sera à nouveau interrogée ce vendredi pour donner plus de détails sur les objets et le montant qu’elle a volés chez Karasvanee Nauseeb. Les proches de la victime ont été appelés à identifier ses effets personnels pour confirmer les objets disparus dans la maison. Cette enquête se déroule sous la supervision du surintendant Ruhomah.