Un constable du poste de police de Vacoas a dénoncé un caporal. Ce dernier aurait en effet cherché à l’intimider, car le constable voulait le verbaliser pour non-port du masque. Le plaignant explique qu’il se trouvait devant une banque commerciale mardi lorsqu’une voiture grise s’est arrêtée sur une double ligne jaune, en plus de bloquer une partie du trottoir. Le chauffeur ayant coupé le moteur, le policier l’a approché pour l’informer qu’il avait commis une infraction.

« Mo pe al vers sek », aurait alors lancé le conducteur. Après quoi le policier lui aurait une fois encore signalé qu’il s’était garé sur une double ligne jaune et qu’il empêchait le public de marcher correctement sur le trottoir. Une remarque qui n’aurait pas été du goût du chauffeur qui, vexé, aurait lancé à voix haute : « To pa pe konpran mem. Pe al vers sek sa ! » Le policier, pas décidé de se laisser faire non plus, lui a alors demandé son identité ainsi que son adresse. En vain, le suspect décidant de remonter dans son véhicule sans piper mot.

Mais ce n’est pas tout. Lorsque le conducteur a démarré, son cellulaire a sonné et l’homme a immédiatement pris l’appel, commettant de fait une nouvelle infraction, cette fois pour “using hand held cellular phone whilst driving”. Le suspect a ensuite répliqué : « To ankor zen twa. Ki to pe aret mwa ! Mo p* ar twa ! Gete ki to pu fer ! ». Le chauffeur a alors repris sa route en direction de la route principale, poursuivi aussitôt par le policier. C’est alors que le conducteur, visiblement agacé, aurait cherché à intimider son collègue. « Gete ki to pu fer, mo pa pou arete. Mo enn gard SMF mwa. Kone ki pe fer, ena transfer ladan. » Mais le policier ne s’est pas démonté et a informé l’individu qu’il venait de commettre une troisième infraction, soit de “molesting police officer”.

Le conducteur est ensuite entré dans le parking d’une autre banque, à quelques mètres de là. Le temps pour le policier de réclamer du renfort auprès de la police de Vacoas. Peu après, le caporal s’est alors approché de lui, sans porter de masque, et lui aurait lancé : « Donn mwa enn sans. Mo enn gard kouma to mem. Mo poste SMF. » Ce à quoi le policier lui a simplement répondu qu’il sera verbalisé pour “failing to wear face mask”.
Les renforts sont ensuite arrivés et l’individu, embarqué. Il s’est avéré qu’il s’agissait d’un membre de la SMF âgé de 63 ans. Le policier a expliqué dans sa déposition qu’il s’est senti humilié par les propos du sexagénaire, d’autant plus que la scène s’est déroulée en public. Le caporal a été autorisé à partir après avoir pris connaissance des charges retenues contre lui.