Dawood Rawat

Dawood Rawat, par le biais de sa fille, Laina Rawat-Burns, qui agit comme intermédiaire, avait logé une demande d’injonction devant la Cour suprême afin d’interdire la vente des actifs de la MauBank Ltd par l’État. L’ex-Chairman de la BAI explique que la MauBank détient les actifs de la défunte Bramer Banking Corporation Limited, du groupe BAI.

Dans le cadre de ce litige, l’État, le Premier ministre et la Banque de Maurice, qui agissent comme défendeurs, ont objecté à la requête des Rawat, soutenant que Laina Rawat n’est pas habilitée à saisir la justice. Ils soutiennent de plus que cette démarche est une « violation de la confidentialité du secret bancaire », en plus d’indiquer que Laina Rawat n’a pas joint toutes les parties prenantes dans cette affaire, dont la MauBank.

Le conseil légal des Rawat devait, lui, réfuter les manquements reprochés, avançant que de ne pas avoir inclus la MauBank ne serait pas « fatal » pour la poursuite des procédures devant la cour. Les plaidoiries écrites des parties concernées ont été soumises à la cour pour détermination. Laina Rawat est représentée par Me Shakeel Mohamed et l’avoué Ayesha Jeewa.