Plusieurs unités de la CID de la région ouest du pays ont mis hors d’état de nuire des suspects recherchés pour vol de mardi à mercredi. C’est notamment le cas pour la CID de La Gaulette, qui a arrêté un habitant de Cotteau-Raffin (27 ans) ayant avoué être entré par effraction dans un bureau, au Morne, dans la nuit du 24 au 25 juillet, d’y avoir forcé un coffre puis fait main basse sur 20 paires de lunettes solaires, une tablette, deux médailles et Rs 30 000, soit un butin évalué à Rs 60 000.

Des policiers de la CID de Rivière-Noire, eux, ont appréhendé deux hommes (21 et 49 ans) qui s’étaient introduits dans la cour d’un septuagénaire de la localité lundi, et où ils avaient emporté deux pompes à eau, d’une valeur de Rs 5 000. De son côté, la CID de Quatre-Bornes a mis en détention un quadragénaire pour vol de piments dans une plantation de la Route Bassin. Le suspect avait été surpris par le propriétaire du champ en deux occasions, soit lundi et mardi. Ce dernier a intercepté le suspect et l’a ensuite remis à la police. Il dit avoir subi un préjudice de Rs 4 500.

Par ailleurs, la CID de Coromandel a mis la main sur deux malfrats (29 et 35 ans) ayant tenté de voler des pièces de camion sur le terrain d’un quinquagénaire de Chebel le 12 juillet dernier. Les deux hommes se sont enfuis à moto en apercevant le propriétaire. Cependant, quelques jours plus tard, soit le 19 juillet, ils ont emporté des matériaux sur un chantier de construction, toujours à Chebel. Les objets volés, évalués à Rs 150 000, avaient été chargés dans une voiture. La police a malgré tout pu les identifier grâce aux images des caméras de surveillance du chantier.

Finalement, la CID de Camp-Levieux a arrêté un habitant de Roches-Brunes (33 ans) ayant concédé s’être rendu chez un horticulteur pour y voler plusieurs plants en pots. Le préjudice s’élève à Rs 62 000. Cette même unité a également arrêté une Designer (45 ans) de Camp-Levieux pour infraction à l’Information and Communication Technology Act. La suspecte utilisait un faux nom sur Facebook pour poster des photos et des vidéos d’une quinquagénaire, le tout accompagné de commentaires insultants. La suspecte a avoué le délit. À noter que toutes ces opérations se sont déroulées sous la supervision du surintendant Bansoodeb.