Le Dr Farhad Aumeer s'est fait vacciné le 4 mars dernier

Le député du Parti travailliste, Farhad Aumeer, médecin de profession, estime que les données scientifiques recueillies à ce stade n’indiquent aucunement qu’il faut décommander le vaccin AstraZeneca/Covishield, administré aux Mauriciens contre la Covid-19.

« Il faut contextualiser les statistiques”, explique-t-il à lemauricien.com. “Quelques vaccinés ont été associés à des cas de thrombose. Mais cela concerne une personne sur 450 000. Ces dernières ont forcément des complications de santé, que le vaccin a visiblement provoquées. On ne peut ainsi dire que c’est le vaccin qui est en cause ».

Toutefois le député rouge de la circonscription No 2 estime qu’il faut « être attentif » aux cas individuels recensés. « Que l’on ne se focalise pas sur les effets causatifs! Vaksin-la kapav asosie, me li pa koz sa », relève-t-il.

Il demande ainsi aux autorités sanitaires locales de prendre des précautions vis-à-vis des personnes qui souffrent de problèmes cardio-vasculaires, de même que celles qui ont subi des infarctus du myocarde. Il conseille à ces dernières de patienter quelque peu, le temps que les experts médicaux à travers le monde se penchent sur ces cas recensés.

Pour lui, la suspension du vaccin AstraZeneca/Covishield en Europe serait « temporaire ». La situation, ajoute-t-il, sera fort probablement décantée à la lumière des précisions scientifiques et médicales à venir.

Farhad Aumeer rappelle également que l’OMS n’a, pour l’heure, pas ordonné l’arrêt de ce programme de vaccination.