Si le MMM n’a pas tenu sa fête de fin d’année traditionnelle, les différents comités régionaux ont organisé la leur dans les différentes circonscriptions. Hier soir, à Ambrose, la régionale No 19 Stanley/Rose-Hill a réuni ses membres pour un dîner en compagnie du leader des mauves. Une occasion pour Paul Bérenger de revenir sur les faits marquants de l’année 2020, «une année difficile» et d’aborder «l’année décisive» que sera 2021.

Un an après les élections de 2020, qui a été un mauvais coup pour le MMM, il faut reconnaître que le parti s’en est remis, a d’emblée souligné le leader du parti qui a salué le courage avec lequel les militants ont su relever la tête, en dépit du fait que le pay va mal. «2020 a été une année bien spéciale. Non seulement il y a eu le coronavirus sur lequel ena dimoun finn servi malheur pou rempli zot pos, mais il y a aussi eu le Wakashio kot gouvernma inn montrer so lincompetans», a rappelé Paul Bérenger. La même «incompétence» avec laquelle ce gouvernement a mené Air Mauritius au précipice, dit-il, en évoquant aussi l’affaire Angus Road, qui, déclare-t-il, «nou tou conner même zafer ki Medpoint sa».

Mais si 2020 a été «une année difficile, 2021 sera une année décisive», assure Paul Bérenger. Et des développements surviendront dés janvier, selon lui, à commencer par les pétitions électorales qui seront entendues devant la cour en début d’année. «C’est par circonscription No 19 meme ki pétition pou commencer», dit-il. Et dans le cas où l’ex-DPM Ivan Collendaveloo perde son siège et se retrouve en Best Loser, «pou enn vrai malédiction lor li», dit le leader du MMM. En outre, laisse-t-il comprendre, 2020 sera aussi d’importance pour les partis de l’opposition. «Ce sera le moment de vérité pour le MMM, PTr et PMSD», annonce-t-il, assurant qu’il y aura des développements dans le gouvernement également à partir du début de l’année prochaine.

«Dès le début de 2021, il faudra décider sur la réouverture de notre économie», 2020 sera aussi décisive pour le pays concernant toute la question de vaccin contre la Covid-19. Un sujet traité avec amateurisme par la Santé, s’insurge Paul Bérenger Commentant la situation économique dans le pays, Paul Bérenger relève qu’«actuellement pei viv lor crédit». Selon lui, «pe servi la monnaie virtuel are tou sa kantité dette ena». C’est pourquoi, pour lui, 2021 sera tout aussi décisive sur le plan économique.

Cliquez ici :  5 723 3000  pour sauvegarder notre numéro de contact WhatsApp afin de contribuer à l’information avec nos lecteurs.