Photo illustration

Le choc entre les champions des trois dernière saisons, Manchester City contre Liverpool, sera le point fort de la 8e journée de Premier League qui débute vendredi, alors que Manchester United sera sous pression à Everton.

Avec cinq points de retard sur les Reds, même s’ils ont un match en moins, l’enjeu est énorme et la défaite interdite pour les Citizens de Pep Guardiola.

La bonne nouvelle pour eux est qu’ils n’ont pas laissé trop de forces dans la victoire aisée à domicile face à Olympiakos (3-0), qui les met dans une situation idéale pour la qualification en huitième de Ligue des champions avant même la phase retour.

Ils ont aussi récupéré, avec le retour de Gabriel Jesus, remplaçant mais buteur, mardi, l’un de leurs deux attaquants axiaux, ce qui leur offre d’avantage de variété dans les choix, même si les deux équipes se connaissent par cœur.

Mais ce sera un vrai gros test pour les ambitions du champion 2018 et 2019 qui avait lourdement chuté à l’Etihad (5-2) contre son adversaire le plus coriace cette saison Leicester.

De leur côté, les Reds ont aussi fait le plein en C1 en allant atomiser l’Atalanta (5-0) chez lui, ce qui leur ouvre aussi en grand la porte de la phase à élimination directe.

Jusqu’ici, les hommes de Jürgen Klopp n’ont pas trop souffert des absences en défense de Virgil van Dijk et Fabinho.

Rhys Williams en Ligue des Champions et Nathaniel Phillips contre West Ham, ont assuré l’intérim au côté de Joe Gomez dans la charnière centrale et le Camerounais Joel Matip, dans le groupe à Bergame, est aussi une option.

Liverpool garde évidemment un œil sur ses concurrents plus directs actuellement, à commencer par Southampton qui reçoit dès vendredi Newcastle et qui, en cas de succès, prendrait provisoirement la tête du classement.

Juste avant le choc de la journée, Leicester, 2e à 1 point des Reds, accueillera dimanche Wolverhampton, 6e à trois longueurs du leader.

Samedi, c’est l’autre club de Liverpool, Everton, irrésistible en début de saison, mais qui marque le pas avec un point pris sur les trois dernières journées, qui tentera de se relancer face à Manchester United qui a un besoin urgent de points.

Actuellement 15e avec sept points et un match en moins, les Red Devils verrait l’écart avec les places européennes prendre des proportions inquiétantes en cas de nouveau revers.

La défaite en Turquie face à Basaksehir (2-1) a fortement accru la pression sur Ole Gunnar Solskjaer, à nouveau très contesté et qu’un nouveau résultat négatif mettrait même sur la sellette selon certains médias.

Enfin, Tottenham (3e avec 14 points), qui se déplacera dimanche chez le promu West Bromwich Albion, et qui n’est qu’à deux points de la tête du classement, tentera de consolider sa place sur le podium.