(Photo by Kirill KUDRYAVTSEV / POOL / AFP)

Le 8 mars, la Mauritius Football Association (MFA) a annoncé l’arrêt des championnats suite à l’apparition de différents cas de Covid-19 et après un communiqué du ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL). Plusieurs mois se sont écoulés et aucune solution n’a été trouvée en ce qu’il s’agit de la relance de cette discipline. Nous avons demandé à Roopesh Neerunjun, team manager du Pamplemousses SC, et à Anwar Elahee, président de l’ASPL 200, leur avis concernant une saison blanche qui se profile.

Roopesh Neerunjun : « Pas d’autre choix que l’arrêt définitif de la saison »

Le club nordiste du Pamplemousses SC est considéré à Maurice comme l’une des formations les plus structurées et cela depuis quelques saisons déjà. Étant troisième au classement de la Super League avant l’arrêt de la saison, Neerunjun pense « qu’il n’y a pas d’autre choix que l’arrêt définitif de la saison ». Celui-ci avance cet argument, car « la situation actuelle et les différents cas recensés à la Covid-19 ne cessent d’augmenter. » Si les chances de prendre le titre national sont quasiment de 0% pour le club nordiste, il peut néanmoins lutter pour la deuxième place, qui est occupée par l’ASPL 2000, n’étant qu’à trois longueurs derrière.

Toutefois, malgré ces statistiques, « il faut se diriger vers une saison blanche. Je comprends tout à fait que plusieurs clubs, dont le GRSE Wanderers SC, ont investi et c’est normal que ce dernier souhaite avoir une récompense après sa bonne saison. Mais pas le titre national. Car si tel est le cas, il faudra automatiquement désigner deux relégables. Comment faire cela, car trois ou quatre équipes peuvent disputer le maintien. Ce serait injuste envers ces équipes. »

« Si mon équipe était en première position, j’aurais eu le même discours, car à l’heure actuelle, cette situation de la pandémie dépasse l’aspect sportif », conclut Roopesh Neerunjun.

Anwar Elahee : « Établir un plan de relance »Anwar Elahee 

Le président de l’ASPL 2000, Anwar Elahee, suggère de prendre en compte trois mesures afin que la saison 2020-21 puisse continuer. « La première concerne l’aspect financier. Le championnat devait prendre fin en mai, et un mois après, les clubs doivent toujours respecter les salaires de leurs joueurs. Alors pourquoi ne pas utiliser le Covid-19 Fund que la FIFA a accordé à la MFA ? » se demande-t-il. « Il faut être réaliste, car la Covid-19 ne disparaîtra pas aussi vite que ça », ajoute le n°1 de l’ASPL 2000.

Les deux autres mesures proposées par Elahee sont l’aspect légal et le contrat des joueurs étrangers. « Il y a des lois que la FIFA a instaurées afin que les pays puissent prolonger leur championnat. La MFA devra demander une extension. Et cela doit être également adopté pour les contrats des joueurs. Pour les contrats qui prendront fin dans les jours qui viennent, demander une prolongation avec l’accord des joueurs ainsi que les clubs. Il faut s’adapter à la situation actuelle », fait-il ressortir. Alors que les permis de travail des joueurs étrangers prendront fin le 30 juillet, « la MFA doit faire une requête auprès des institutions concernées afin d’étendre le séjour de ces joueurs », déclare Anwar Elahee.

En ce qu’il s’agit de la prochaine saison, si l’actuelle prend fin « sans plan de relance, sachant qu’un club aligne des joueurs se trouvant dans les différentes régions de l’île, la suite du football à Maurice semble compromise et ce sera un drame pour cette discipline. Il faut copier ce qui se fait à l’étranger, par exemple des tests PCR 72 heures avant un match et également établir un plan sanitaire pour les sportifs », conclut Anwar Elahee.


Tony François (entraîneur de l’ASVP) :« Notre amateurisme joue contre nous »

Après avoir connu une époque où le football était le sport roi à Maurice, et cela sous les couleurs de la Fire Brigade, l’ex-attaquant, désormais entraîneur de l’Association Sportive de Vacoas-Phœnix, Tony François, pointe du doigt l’amateurisme du football local dans ces temps de crise. « Certes que le football à Maurice à un statut d’amateur, mais cela ne veut pas dire que les autorités, la MFA, les dirigeants ainsi que les joueurs doivent agir de la même façon. Si nous sommes arrivés à ce stade, c’est que notre amateurisme joue contre nous. Plusieurs années se sont écoulées et nous sommes toujours à la même place. Ce n’est pas possible qu’en 2021, dans la majorité des terrains, des joueurs doivent ranger leurs affaires à côté d’un mur, alors que dans des pays africains moins développés que le notre, des vestiaires sont à leur disposition », souligne Tony François.


SAISON 2020-21

Une décision sera prise ce vendredi

Après plus d’un mois d’attente, un emergency committee composé du président de la Mauritius Football Association (MFA), Samir Sobha, des vice-présidents ainsi que du secrétaire général, Didier Pragassa, se tiendra ce vendredi à Trianon à 16h30. Le but de cette réunion sera de prendre une décision sur la suite de la saison 2020-21, qui pourrait prendre fin.

Samir Sobha, nous l’a confirmé. Demain, avec les membres de son comité directeur, « une décision sera prise sur la suite de la saison », déclare-t-il. Les différents dirigeants de clubs ainsi que les joueurs se posent plusieurs questions, par l’exemple sur la décision de clore le championnat avec la formule de la saison blanche, ce qui dans le cas de la Super League privera le GRSE Wanderers SC du titre et les deux relégables pourront se maintenir pour une saison de plus.

Toutefois, selon les règles de la FIFA, soit les FIFA Regulatory Issues, la MFA a la possibilité d’étendre la saison. Dans ce document, soit de la partie 18 à 25, nous y retrouvons plusieurs points qui pourraient encourager la fédération mauricienne à continuer les championnats. Dans la section 18, il est stipulé que deux lettres doivent être soumises à la FIFA. La première sera que « MAs (Member Affiliated) send an official letter to inform FIFA that they wish to postpone or amend seadon dates », alors que la deuxième lettre devra stipuler « their request with new dates, after the competent body of the MA has confirmed the start date of the new season ». Et dans la section 21, en ce qu’il s’agit des transferts, la FIFA pourrait revoir cette période pour les fédérations impactées par la Covid-19.

Toujours est-il que Samir Sobha nous a déclaré que les problèmes majeurs resteront la disponibilité des infrastructures et la question autour des joueurs qui ne souhaitent pas se faire vacciner. Nous aurons les réponses à toutes nos questions demain.