Le ministre de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL), Stephan Toussaint, a rencontré jeudi, à son bureau, au Citadel Mall à Port-Louis, un groupe composé de quatre dirigeants. Cela, suite à une demande relancée d’Arvind Bhojun, membre du comité régional de Pamplemousses. Selon lui, il a surtout été question de la réduction, à la hauteur de 50%, du Regionalization Grant accordé par l’Etat aux clubs de football et comités régionaux. Après avoir fait certaines doléances, le ministre recevra, à nouveau, ce groupe de dirigeants, cette semaine, pour faire part de sa décision.

Stephan Toussaint a récemment évoqué l’incapacité de son ministère à maintenir le Regionalization Grant à 100% en raison de la situation économique très difficile découlant de la pandémie de COVID-19. Dans cette optique, les dirigeants de clubs, réunis en décembre dernier, avaient pris la décision de déléguer un groupe de dirigeants, composé d’Anwar Elahee (ASPL 2000: Super League), de Shakeel Goburdhun (USBBRH: première division) et de Jean-Daniel Orange (Grand Bel Air: deuxième division), afin de rediscuter de ce soutien avec le ministre Toussaint. Donc, sans les membres composant le comité directeur de la Mauritius Football Association (MFA) ! Cela, en raison notamment du fait que la fédération est toujours en conflit avec le ministère sur certains points, dont la conformité à la Sports Act 2016 qui a mené au gel du budget de cette fédération depuis septembre 2018.

Selon Arvind Bhojun, la première requête des clubs est restée sans réponse, d’où sa décision de tenter sa chance. « J’ai essayé, à mon tour, de solliciter une rencontre et je l’ai obtenue. J’ai toutefois informé la secrétaire du ministre que je serai accompagné des trois autres dirigeants désignés lors de la réunion de décembre », explique-t-il. Selon lui, la réunion de jeudi s’est déroulée dans un esprit très positif. « Le ministre a été à l’écoute de toutes nos doléances et c’est déjà un point positif en attendant sa décision », ajoute-t-il.

Stade George V et formation

Arvind Bhojun a expliqué que le ministre Toussaint s’est montré très disponible lors des discussions. « Stephan Toussaint nous a même fait comprendre qu’il n’était pas au courant que la réduction du Regionalization Grant allait être à 12% comme l’ont laissé entendre certains. Il confirmera cela auprès de ses officiers qui ont, eux, discuté avec la MFA », avance notre interlocuteur avant d’ajouter que ce grant est d’un grand soulagement aux clubs. « En même temps, nous reconnaissons qu’en aidant les clubs dont les membres siègent au sein du managing committee, le ministère aide indirectement la MFA. Reste que les joueurs ne peuvent être pénalisés. Il faudra trouver une solution à cela. Nous restons positifs et gardons espoir que le ministre saura bien réagir. »

D’autre part, les quatre dirigeants présents en ont profité pour aborder la situation footballistique. Selon Arvind Bhojun, Anwar Elahee a parlé de la non-utilisation du stade George V dans le cadre de la présente saison. « Stephan Toussaint a précisé que le problème principal est que la PSC (Public Service Commission) entreprend actuellement des travaux et que l’entrée principale est actuellement bloquée. Anwar Elahee a bien expliqué qu’il y a une solution à cela et le ministre a déclaré qu’il fera prochainement une visite, à Curepipe, accompagné de ses officiers, pour voir comment débloquer la situation », dit-il.

Il a également été question de la formation des jeunes et l’idée est l’on consent à plus d’efforts envers les écoles primaires et collèges, comme tel était le cas dans le passé. « Maurice peut produire de grands joueurs comme auparavant. Sauf qu’il est très important d’avoir une formation bien organisée et par la suite, un football mieux structuré. Cela, afin que les parents soient rassurés de l’avenir de leur enfant. Ce qui est sûr, c’est qu’on ne peut continuer à dépenser de l’argent pour payer des étrangers et avoir un niveau qui n’est pas à la hauteur », conclut Arvind Bhojun.