Photo@istock

Avec l’utilisation de climatiseurs et de ventilateurs, ainsi que des réfrigérateurs fonctionnant à plein régime pendant les mois d’été, les factures d’électricité de janvier à mars seront plus élevées.

Le Central Electricity Board (CEB) avise ainsi ses abonnés qu’en raison des fortes chaleurs, les coûts par unité (kWh) des principaux tarifs résidentiels du CEB sont de nature progressive, comme suit:

Selon cette grille, toute augmentation de la consommation d’électricité est donc facturée à un taux plus élevé, d’après la fourchette où l’abonné se situe selon son utilisation individuelle.