(FILES) In this file photo taken on August 27, 2015 French actor Claude Brasseur poses during a photocall for the movie "L'étudiante et Monsieur Henri" as part of the Francophone Film Festival in Angouleme. - French actor Claude Brasseur has passed at the age of 84, his agent told AFP on December 22, 2020. (Photo by YOHAN BONNET / AFP)

Le comédien français Claude Brasseur, qui a marqué des générations avec des films à succès comme « Un éléphant ça trompe énormémement », « La Boum », « Camping », et a tourné dans une centaine de films, est décédé mardi à 84 ans, a annoncé son agent à l’AFP.

« Claude Brasseur est décédé ce jour dans la paix et la sérénité entouré des siens. Il n’a pas été victime du Covid. Il sera inhumé à Paris dans le respect des règles sanitaires et reposera aux côtés de son père (le comédien Pierre Brasseur, ndlr), au cimetière du Père-Lachaise à Paris », a annoncé Elisabeth Tanner, à la tête de l’agence Time Art.

Issu d’une longue lignée de comédiens, fils de Pierre Brasseur et d’Odette Joyeux, et père d’Alexandre, cet acteur au regard vif et au sourire qui le rendait immédiatement sympathique, était populaire et polyvalent, aussi à l’aise dans le film policier que dans la comédie.

Il appréciait autant le cinéma et la télé que le théâtre.

En 1977, il a reçu le César du meilleur acteur dans un second rôle pour la comédie « Un éléphant ça trompe énormément », puis la consécration trois ans plus tard, avec le César du meilleur acteur pour « La guerre des polices ».

Au total, en plus de 60 ans de carrière il aura tourné dans plus de 110 films, et restera notamment associé au père de Sophie Marceau dans « La Boum », film culte des années 80. Il continuait d’apparaître régulièrement à l’écran, jusqu’aux trois volets de la comédie « Camping » dans les années 2000.

fbe/fmp/alc/cf/sg