Le leader de l’opposition : « Comment le pays est-il passé d’une situation de relatively Covid-Safe à un pays à haut risque pour les États-Unis ? »

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, est revenu à la charge hier après-midi pour dénoncer la faillite du gouvernement en matière de gestion de la crise sanitaire et de propagation du Covid-19 dans le pays.

« Le Premier ministre adjoint, Steven Obeegadoo, doit expliquer comment le pays est passé d’une situation de relatively Covid-Safe pour se retrouver, en quelques semaines, sur la liste des pays à haut risque. C’est cela la faillite du gouvernement », déclare-t-il  au Mauricien. Il critique les politiques non seulement sanitaire mais également économique et sociale du gouvernement.

« Aujourd’hui, nous avons l’impression que le gouvernement panique et ne regarde que sa poche et celle des grandes entreprises alors qu’une ouverture rapide et irréfléchie aura l’effet contraire sur l’économie et les finances publiques parce que cela conduira à une situation de crise par la suite. Le gouvernement ment concernant le nombre de morts sans aucune pudeur. Ces mensonges leurrent la population et créent l’impression d’une espèce de bien-être qui est dangereux » a-t-il dit en ajoutant que l’ouverture aurait pu être repoussée de deux semaines.

Passant en revue la politique vaccinale du gouvernement, Xavier-Luc Duval relève que d’après les chiffres officiels du gouvernement, 220 000 adultes ne sont pas Fully-Vaccinated . Il est parvenu à cette conclusion en notant que sur une population de 1 250 000, 480 000 personnes ne sont pas vaccinées.

Par ailleurs, le leader de l’opposition constate que le pays a déjà presque ouvert ses frontières puisque la période de quarantaine a été réduite à une semaine seulement. Il déplore que l’Afrique du Sud et le Brésil – qui sont sur la liste rouge de tout le monde – ont été mis sur la liste verte à Maurice. « La Grande-Bretagne, qui a vacciné un plus grand nombre de personnes avec des meilleurs vaccins, ont placé 61 pays sur la liste rouge. Nous, avec notre système de santé défaillant et notre Sinopharm, qui est le vaccin le moins efficace, nous ouvrons nos frontières pour le monde », s’insurge-t-il

Pour lui, le prétexte que le pays est à genou ne tient pas la route. « Tout le monde sait que le gouvernement a constitué un War Chest de dizaines de milliards de roupies pour les élections. Nous savons lire les chiffres », dit-il.