This handout picture taken on July 23, 2021 and released by the National Disaster Response Force (NDRF) shows debris of houses in Taliye village after a landslide in Mahad of Raigad district of Maharashtra. (Photo by - / NDRF / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / National Disaster Response Force (NDRF) " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Au moins 36 personnes ont péri dans des glissements de terrain provoqués par les pluies de mousson dans l’ouest de l’Inde, où des dizaines d’autres sont portées disparues, a annoncé vendredi un responsable local.

Trois glissements de terrain se sont produits jeudi dans le district de Raigad, dans l’Etat de Maharashtra, dont la capitale est Bombay, selon ce responsable.

« Au moins 35 à 40 personnes sont prises au piège. Nous essayons de les secourir », a-t-il dit, ajoutant que « 36 personnes ont péri à la suite de trois glissements de terrain hier. »

La marine et l’armée de l’air ont quant à elles uni leurs efforts pour venir en aide à des milliers de personnes affectées par des inondations. Mais les opérations de secours sont compliquées par l’étendue des dégâts, et notamment des glissements de terrain qui ont coupé plusieurs routes, en particulier l’autoroute entre Bombay et Goa.

Plus de 24 heures d’intenses précipitations ininterrompues ont fait sortir de son lit le fleuve Vashishti. Des quartiers de la localité de Chiplun, à 250 km de Bombay, étaient noyés sous 3,5 mètres d’eau.

Au moins 34 personnes ont été tuées ce week-end en Inde, écrasées par l’effondrement d’un mur après un glissement de terrain déclenché par les fortes pluies de mousson à Bombay (ouest).

Les effondrements de bâtiments sont fréquents en Inde pendant la saison de la mousson (juin-septembre), les structures anciennes et chancelantes cédant sous les jours de pluie ininterrompue.

ng-amu/stu/jac