photo illustration

Des amendements seront apportés à la Local Government Act en vue de permettre au président de la république de renvoyer la tenu des élections municipales  »by not more than one year at a time, provided that the life of the councils shall not be extended for more than two years ».

Cette décision a été entérinée par le conseil des ministres vu que ces consultations dans les cinq villes devaient être organisées cette année.

Ainsi, le vice-Premier ministre et ministre des Administrations régionales, Anwar Husnoo, présentera à l’Assemblée nationale le Local Government (Amendement) Bill pour valider renvoi des élections municipales pendant  »a period of public emergency in force in Mauritius and there is, or there is likely to be, a epidemic of communicable disease in Mauritius and a quarantine period is in force in Mauritius. »

Cette décision risque de relancer le débat autour du rétrécissement de l’exercise démocratique avec le prétexte de la pandémie. Toutefois, l’année dernière à la sortie du premier confinement, des élections villageoises furent organisées.