Photo d'illustration
  • Une foule hostile agresse un chef inspecteur et son équipe, et les empêche de l’embarquer tout en lui facilitant la fuite…

Une opération de l’ADSU menée à Grand-Gaube a tourné au vinaigre mardi soir, une foule hostile ayant en effet cherché à empêcher l’arrestation d’une suspecte.

La police avait appris que des activités louches se déroulaient rue St-Joseph, à Grand-Gaube, où des personnes venaient se fournir en drogue chez une femme opérant comme dealeuse et parenté à John Vivien, dit Al Capone, qui se trouve en détention préventive depuis le mois dernier après une saisie de drogue effectuée à son domicile, à Cité Ste-Clair, Goodlands.

Les hommes de l’Alpha Squad de la Metropolitan Division, menée par l’inspectrice Nagiah, ont alors effectué une descente chez la suspecte, que les policiers tentaient de prendre en flagrant délit.

Cette dernière a néanmoins donné du fil à retordre aux policiers, qu’elle a d’abord commencé à insulter. Ce qui n’a pas empêché les membres de l’Adsu de poursuivre leur fouille en présence de la suspecte.

C’est ainsi qu’ils sont tombés sur un sac contenant pas moins de 42 doses de cannabis, d’une valeur marchande de Rs 35 000. Entre-temps, la nouvelle de la présence de la police dans le quartier s’était déjà répandue et une foule hostile, dont des enfants et des femmes, s’était massée devant la porte de la présumée dealeuse.

Dans un premier temps, les badauds ont lancé des projectiles sur les véhicules de l’Adsu, forçant les policiers à attendre que les esprits se calment avant de sortir de la maison, ne manquant pas au passage d’appeler des renforts, notamment auprès de la Special Supporting Unit.

En attendant, les gens massés à l’extérieur continuaient à lancer des pierres, des morceaux de bois ainsi que de la ferraille sur les policiers. Au vu de leur attitude, les policiers sont d’avis que certaines personnes, ayant sympathisé avec la suspecte, avaient probablement conservé des projectiles en vue de les utiliser lors d’une éventuelle opération policière.

Bien décidés à embarquer malgré tout la suspecte, les policiers ont tenté de la faire monter dans un véhicule, mais des individus ont réussi à la libérer, cette dernière finissant par s’enfuir en se perdant dans la foule. Les enquêteurs ont néanmoins pu saisir la drogue.

À noter que les policiers n’ont pas fait usage de leur arme à feu ou de gaz lacrymogène en raison de la présence d’enfants parmi les badauds, qui en ont profité pour endommager un véhicule de l’Adsu et deux autres de la SSU.

Les forces de l’ordre ont finalement pu quitter Grand-Gaube avant de se diriger vers les Casernes centrales.

Une fois arrivés, le chef inspecteur Seebaluck, l’inspectrice Nagiah, ainsi qu’un caporal et une policière, qui avaient été atteints par des projectiles, ont reçu les premiers soins, refusant cependant de se rendre à l’hôpital. La police a par ailleurs déjà identifié certains des individus ayant pris part aux heurts. Affaire à suivre.