Photo illustration

Les modalités de réouverture des grandes surfaces ont été peaufinées hier, samedi, et encore ce dimanche matin. Cette réouverture qui devrait intervenir à partir de ce mercredi 1er avril vise à permettre à la population de se ravitailler « et non pour faire du shopping », comme l’a précisé à son dernier point de presse le porte-parole du gouvernement, le Dr Zouberr Joomye. Aussitôt le plan approuvé, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, viendra le présenter à la nation.

L’objectif général des dispositions qui vont être prises pour permettre cette réouverture des grandes surfaces est de limiter, au maximum, sur une base quotidienne, le nombre de clients qui iront faire leurs courses. Le but évident étant de limiter les risques de propagation de la maladie.

L’accès dans les points de vente se fera sur le principe d’une catégorisation par groupes alphabétiques sur la seule présentation de la carte nationale d’identité. 221 grandes surfaces – hypermarchés, supermarchés et superettes – seront mises à contribution dans le cadre du projet.

Parmi, 95 hypermarchés et supermarchés qui représentent, à eux seuls, 80% du commerce alimentaire au détail. Pour des besoins pratiques, les consommateurs potentiels susceptibles de se déplacer ont été répartis en trois groupes alphabétiques comprenant, en moyenne, le même nombre de personnes.

Ces trois catégories alphabétiques sont (i) A – F, (ii) G-N et (iii) O-Z. Les horaires d’ouvertures des commerces qui seront concernés pourraient être de 9h00 à 17h00 du lundi à samedi. Le but étant de permettre aux consommateurs de chacun des trois groupes alphabétiques de pouvoir faire des courses durant deux jours de la semaine

Les deux jours qui vont être alloués à chaque catégorique alphabétique reste à être déterminés. Aucune information, en revanche, si les seniors ont des horaires d’ouverture qui leur seraient propres. Le nombre de clients à l’intérieur d’un des commerces concernés sera strictement contrôlé.

Les clients seront appelés à se munir d’un masque quand ils iront faire leurs courses. A l’entrée, des préposés leur offriront du gel hydroalcoolique pour se désinfecter les mains avant de faire leurs emplettes. Comme l’a clairement fait ressortir le porte-parole du gouvernement sur la crise Covid-!9, cette réouverture annoncée des grandes surfaces vise à permettre au grand public de se ravitailler « mais pas pour faire du shopping ».

D’ailleurs, un nombre restreint de produits sera mis en vente dont des produits alimentaires frais pré-emballés et pré-pesés. Il ne sera, ainsi, pas loisible pour des clients de se choisir, eux-mêmes, leurs fruits et légumes, par exemple ; le libre-service devant être suspendu en ces temps de crise sanitaire. De même, les produits frigorifiés et autres viandes ne se vendront qu’en barquettes.

Chaque client n’aura droit qu’à un temps chronométrique d’une demi-heure pour faire, vite fait, son shopping. Aucun enfant ne sera admis et chaque consommateur n’aura droit qu’à un unique caddie. Ce chariot sera, par ailleurs, désinfecté après chaque utilisation par un consommateur.

La police aidée des agents de sécurité de chaque commerce veillera au grain pour refuser l’accès à tout client qui se présenterait pour faire des courses à un jour inapproprié selon l’ordre alphabétique préétabli. A l’intérieur des commerces, les conseils de sécurité sanitaire comme le respect de la distanciation sociale devront être rigoureusement suivis.
Selon les informations du mauricien.com, toutes ces modalités ont été peaufinées hier, samedi, et ce dimanche matin, encore. Toutefois, c’est au Premier ministre qu’il reviendra de présenter le plan de réouverture dans tous ses détails. A ce propos, il se pourrait, ainsi, qu’il y ait des aménagements ici et là.