Prenant la parole, Jean-Michel Pitot rappelle que le mouvement a pour objectif de rassembler toute l’industrie du tourisme pour un développement durable

La COVID-19 a entraîné un manque à gagner conséquent pour les hôtels. Mais le Chief Executive Officer (CEO) du groupe Attitude, Jean-Michel Pitot, et son équipe n’ont pas chômé pendant le confinement. Lundi, au Ravenala Attitude, le groupe Attitude a dévoilé sa nouvelle stratégie en lançant le mouvement Positive Impact qui mise sur trois axes.

Protection de l’environnement, accompagnement à la communauté locale et soutien à l’économie. Tels sont les trois axes distincts autour desquels le groupe Attitude réitère son engagement pour un tourisme « durable et raisonné ». Le groupe s’attelle aussi à valoriser les artisans et les produits Made in Moris. De plus, l’engagement “zéro plastique à usage unique” sera étendu dans tous les hôtels du groupe au 1er novembre 2020.

Attitude redéfinit ainsi sa stratégie avec une réelle raison d’être : s’engager pour un tourisme à impact positif. Parmi les objectifs à long terme, il entend continuer à faire connaître l’île Maurice authentique, en promouvant sans relâche les mêmes valeurs de respect de l’environnement et de soutien à l’économie locale.

Grâce au mouvement Positive Impact, Attitude veut encourager les gens à opter pour des vacances durables, idéales pour tous. Dans sa politique en faveur de l’environnement, il y a la mise en place du Marine Discovery Centre au Lagoon, tout en encourageant les prestataires à améliorer leur empreinte écologique, en demandant à ceux qui s’occupent de la blanchisserie de livrer les vêtements dans des sacs réutilisables et conviant les clients à signer la Charte Positive Impact dès leur arrivée à l’hôtel.

L’autre credo de Jean-Michel Pitot : soutenir la production locale. Il espère ainsi que 50% de ces fournisseurs seront associés au label Made in Moris avant juillet 2021. « La Covid-19, tout en bouleversant bien des projets des hôteliers, a quand même eu un aspect positif. Elle nous a fait prendre conscience que c’était le moment de revaloriser le mauricianisme. Nous allons donner à nos fournisseurs 50% de nos “procurements”, soit du Made in Moris, et nous souhaitons que d’ici au 1er novembre, aucun de nos hôtels n’aura le “single use plastic”. »

Le lancement de Positive Impact entend redonner une nouvelle impulsion aux vacances. Pour l’instant, Attitude préfère miser sur la rénovation avant d’ouvrir graduellement ses portes d’ici l’ouverture des frontières. Aujourd’hui, le groupe Attitude veut proposer à ses clients des séjours qui favorisent la préservation de l’environnement et l’accompagnement des communautés locales. Attitude veut ainsi convier tout un chacun à miser sur une approche collective qui implique à la fois les clients et les partenaires commerciaux.

Attitude qui fête ses dix ans d’existence veut favoriser « l’employabilité locale » tout en encourageant un touriste plus respectueux de l’environnement. Jean-Michel Pitot est confiant que le lancement de ce mouvement fédérera les clients partenaires autour d’un modèle durable. Comme le souligne Klementine Katz, Chief Marketing Officer d’Attitude Hotels : « Chaque petit geste compte et on peut tous être un acteur du changement. Cet engagement autour du mouvement Positive Impact est un signal fort et renforcera l’impact sur l’économie et la communauté locale. C’est une démarche collective axée sur le partage qui va convaincre nos partenaires à repenser leur modèle économique, la manière de produire, de consommer. Le changement commence par la suppression du plastique. »

Par ailleurs, le mouvement Positive Impact comporte une aide en termes de financement des jeunes entreprises mauriciennes prometteuses, le soutien à l’artisanat local, ainsi que la possibilité offerte aux artistes musiciens, créateurs et photographes de l’île de venir présenter leur travail dans les hôtels du groupe. Et Jean-Michel Pitot d’ajouter : « Le tourisme doit bénéficier à toute l’île et faire du bien, même quand les vacances sont terminées. Cela ne sera pas facile et nous n’avons pas toutes les réponses, mais nous voulons innover et être leader dans le changement. En plus de nous engager pour préserver le patrimoine culturel et environnemental de l’île, nous voulons sensibiliser les gens et faire évoluer les comportements. Notre mouvement a pour objectif de rassembler nos clients, nos partenaires commerciaux et, au-delà, toute l’industrie du tourisme dans une démarche de développement durable. »