Une dizaine d'athlètes devait se rendre en Pologne pour les championnats du monde

L’entraîneur national d’athlétisme chez l’Aurally Handicapped Person Sports Federation (AHPSF), Giovanny Sylvio, se dit inquiet concernant l’avenir de ses athlètes. Une délégation d’au moins dix athlètes devait se rendre aux championnats du monde qui devaient avoir lieu en Pologne du 10 au 28 juin. L’objectif était clair, obtenir une qualification pour les Summer Deaflympics 2021, qui devrait avoir lieu en décembre au Brésil. Évidemment, tout reste en attente et l’occasion de se qualifier ne sera pas pour si tôt. En ce qui concerne le football à l’AHPSF, Giovanny Sylvio espère que la rencontre des sélections mauricienne et réunionnaise entre sourds puisse se faire cette année.

« Ce par quoi le monde traverse est tellement inattendu et bouleversant. Je pense souvent à tout ce que cela implique en dehors du domaine médical. De ce fait, même lors de la reprise des activités, il y aura toujours une certaine crainte, surtout pour les athlètes », soutient Giovanny Sylvio. Ce dernier souligne également que les athlètes Shleysha Lokeeram, Christopher Durhone, Yasheem Sumun, Evans Ridge, Diano Ravina, Ouweish Emandy, Christopter Durhone et Jean Vincent Duval devaient recevoir des cash prizes pour les médailles obtenues lors des derniers Africa Deaf Athletics Championship, tenus du 16 au 22 septembre au Kenya.

Aux dernières nouvelles, soit une semaine avant le confinement, le ministère des Sports avait confirmé auprès de Giovanny Sylvio que les cash prizes pour chaque athlète, en fonction de leur médaille, étaient prêts. Ils devaient tous les recevoir dans une semaine. Le confinement oblige, tout a été gelé. « Nous savons que le sport ne sera pas une priorité pour beaucoup de pays à travers le monde, du moins pendant un moment. Nous ne savons pas encore comment Maurice y fera face. Je pense également aux bénéficiaires de la High Level Sports Unit. Nous ignorons si leurs allocations risquent d’être affectées. Jusqu’à un certain point, nous devrons accepter la situation », confie Giovanny Sylvio.
En effet, tous ceux qui ont décroché des médailles lors des championnats d’Afrique étaient sûrs de pouvoir prendre part aux championnats du monde. Cette saison, les athlètes de l’AHPSF ont participé uniquement aux rencontres de l’Associaton mauricienne d’athlétisme, où certaines bonnes performances ont pu être notées. En ce qui concerne le football, l’AHPSF a pu faire ses matches de l’Indépendance avant le confinement avec les équipes de Pamplemousses, Rivière Noire, Beau Bassin et Rose-Hill.

« Notre grand projet pour cette année était la rencontre de sélection entre Maurice et La Réunion. Nous voulions démarrer à partir de là et faire des tournois de l’océan Indien par la suite. L’île sœur est également très intéressée par ce projet. Nous avions commencé à chercher des sponsors, mais nous avons dû tout arrêter. J’espère qu’on pourra quand même le faire cette année », souligne Giovanny Sylvio. Daniel Ramsamy avait même été contacté pour entraîner la sélection locale. Il a eu trois séances d’entraînement avec l’équipe jusque-là.

Giovanny Sylvio conclut en souhaitant que la communauté scientifique puisse trouver un vaccin efficace contre le coronavirus et que « les sportifs puissent se rappeler de certaines valeurs telles que l’humilité et l’entre-aide, que certains oublient quelques fois. Nous ne sommes pas au-dessus de tout et tout peut arriver… »