L'ambassadeur chinois Sun Gongyi(au centre) entouré des membres de la Chinese Middle School Association

L’ambassadeur de la République populaire de Chine à Maurice, Sun Gongyi, s’est dit « impressionné » que la langue chinoise « possède une existence particulière à Maurice ». Dans son allocution, samedi, au Heen Foh Hall, Port-Louis, à l’occasion de dons à la Chinese Middle School Association, il a rappelé l’accroissement « de la force globale de la Chine » et estime que « le chinois est devenu une langue de communication mondiale en termes de nombre de locuteurs et d’influence au niveau international ». Sun Gongyi a souligné que de nombreux touristes chinois visitent Maurice annuellement et il s’est réjoui que « certains guides touristiques et chauffeurs puissent déjà parler couramment avec eux ».

Sur ce sujet l’ambassadeur chinois estime que « le multiculturalisme est l’essence de l’île Maurice ». Et il a rappelé que la langue chinoise est intégrée dans le système éducatif à Maurice. Poursuivant, Sun Gongyi a souligné que 30 enseignants de Chine viennent à Maurice chaque année pour promouvoir l’enseignement de cette langue. Sans compter que des cours de chinois sont proposés par le Centre culturel chinois et l’Institut Confucius. À ce propos, Sun Gongyi a observé que « l’ambassade de Chine soutient les écoles chinoises à Maurice, leur construction et leur développement ». Ainsi, l’ambassade chinoise a fait don d’équipements, de matériel scolaire et a accordé un soutien financier à la Chinese Middle School Association et d’autres écoles chinoises. L’ambassadeur s’est dit prêt à travailler en collaboration avec le ministère de l’Éducation mauricien « pour améliorer les conditions pour l’enseignement du chinois ».

L’ambassade de Chine à Maurice a fait don de plusieurs items dont des livres en chinois

De son côté, la Permanent Secretary du ministère de l’Éducation, Narainee Ghoorah Tiroumalchetty, a rappelé que les langues orientales, dont le mandarin, « sont comptabilisées pour les examens du primaire et du secondaire ». Profitant de l’occasion, elle a salué le rôle de la Chinese Middle School Association qui fête ses 108 années d’existence. « Cette école a démarré avec l’enseignement du hakka à Maurice. Aujourd’hui, elle accueille plusieurs élèves qui suivent des cours en mandarin, musique, danse traditionnelle et la calligraphie entre autres. » Narainee Ghoorah Tiroumalchetty a aussi évoqué l’importance du mandarin en soulignant : « Aujourd’hui, un cinquième de la population mondiale est de nationalité chinoise ». À noter que cette cérémonie était entrecoupée de des chants et danses par les élèves de la Chinese Middle School Association.