– Réouverture : « Room occupancy rates are likely to suffer from travel restrictions »

– Le groupe craint une baisse des voyages long-courrier

– Lux* Grand-Baie ouvrira en novembre

À quelques jours de la réouverture des frontières – signe d’un nouveau dépary pour les opérateurs touristiques –, les pertes continuent de s’accumuler pour les Big Players de l’hôtellerie. Le bilan financier de Lux Island Resorts (LIR) montre ainsi des pertes colossales de Rs 1 milliard pour l’exercice financier se terminant au 30 juin dernier, soit un impact substantiel de la crise sanitaire du Covid-19 sur sa performance.

Ainsi, les pertes attribuables du groupe avaient franchi la barre des Rs 1 milliard, comparé à Rs 877,6 millions en 2020. Parallèlement, le chiffre d’affaires est divisé par deux pour l’année écoulée, passant de Rs 4,8 milliards (en 2020) à Rs 2,3 milliards cette année. Lux Island Resorts n’a pas été épargné par l’effet cataclysmique du Covid-19. Depuis mars 2020, le groupe a dû répondre à des défis opérationnels – notamment les fermetures et ouvertures répétées de ses hôtels, la mise en place de nouveaux protocoles d’hygiène et de santé/sécurité, repenser ses produits et services ainsi que certains aspects de sa stratégie. « We have had to be particularly agile in the face of a volatile operating environment and a highly uncertain outlook », souligne la direction dans l rapport annuel.
L’impact de la pandémie sur le chiffre d’affaires, les réserves de trésorerie et la profitabilité a été considérable, commente la direction. À Maurice, les restrictions continues sur les voyages internationaux ont fait qu’il n’y a pas eu de touristes étrangers au cours de l’année concernée. Le pays a également connu un deuxième Lockdown, entraînant la fermeture temporaire des hôtels du groupe et ayant un impact négatif sur ses revenus. Par conséquent, les hôtels de Lux (à Maurice) n’ont opéré que durant six mois de l’année et se sont adressés à un marché exclusivement domestique. Tamassa a été mise à la disposition du gouvernement en tant que centre de quarantaine et Contact Tracing Centre.