L’ICAC a procédé à l’arrestation d’un certain Magen Cavaree, suspecté de s’être engagé dans une transaction criminelle alléguée auprès de plusieurs élèves.

L’enquête a été lancée en septembre 2015 suite à la réception d’une lettre d’une des victimes. Le DPP a accepté d’engager des poursuites et le suspect a été arrêté le 10 novembre.

Selon les recoupements, la mère d’une élève a déclaré aux enquêteurs qu’en mars 2013, une certaine Charlene Cavaree, qui représentait une société nommée German For Fun, l’avait informée qu’un voyage éducatif allait être organisé en Allemagne en décembre 2013.

Il lui a été indiqué que le coût du voyage serait de Rs 50 000 pour sa fille et de de Rs 75 000 pour elle. Soit un total de Rs 125 000, comprenant les billets d’avion, l’hébergement et les visites touristiques.

Toutefois, au mois d’octobre 2013, Mme Cavaree les aurait informées que le voyage en Allemagne aurait été annulé.

La mère de l’élève a ainsi demandé le remboursement de la somme remise, mais, jusqu’à présent, elle n’a toujours rien récupéré.

Aux enquêteurs, elle a produit une liste de 18 parents ayant remis de l’argent à Mme Cavaree pour le voyage éducatif. Parmi, 11 parents ont collaboré avec la commission anticorruption et ont logé une déclaration écrite.

L’ICAC a suggéré d’engager des poursuites en vertu de l’article 3 (1) de la FIAMLA 2002 contre Magen Cavaree pour avoir effectué une transaction criminelle alléguée.

Traduit en cour de justice, le suspect a obtenu la liberté conditionnelle avoir fourni une caution de Rs 7 000.