Photo illustration

L’emploi continue de reculer dans les entreprises exportatrices regroupées sous l’appellation EOE (Export Oriented Enterprises). Ces dernières sont définitivement plus fragilisées depuis le déclenchement de la crise sanitaire et économique engendrée par la pandémie et le confinement. Les EOE ont ainsi enregistré une baisse de 15,5% des emplois en un an, soit entre juin 2020 et juin 2021. Le nombre d’emplois est en effet passé de 42 651 à 36 047, soit une baisse de 6 604 emplois.

Concernant le deuxième trimestre 2021 précisément, l’emploi a régressé de 1,3% (-460). Le nombre de Mauriciens travaillant dans ce secteur a augmenté de 429, passant de 19 824 à 19 395, alors que 889 travailleurs étrangers ont perdu leur emploi. Ces derniers sont désormais 16 223 à travailler dans les entreprises exportatrices, contre 17 112 fin mars. La perte de 460 emplois dans ce secteur pendant le trimestre concerné s’explique par l’effet combiné de 946 « job losses », selon Statistics Mauritius, et 486 nouveaux emplois créés.

Au total, ce sont 4 405 emplois qui ont été perdus à cause de la fermeture d’entreprises au dernier trimestre 2020, alors que 544 nouveaux emplois ont été créés. Pas moins de 2 431 Mauriciens ont perdu leur emploi dans le secteur EOE, avec désormais un total de 19 120 compatriotes employés, tandis que 1 430 travailleurs étrangers ont perdu leur job, totalisant désormais 17 616.

Sur un an, de juin 2020 à juin 2021, ce sont 2 738 Mauriciens qui ont perdu leur emploi dans les EOE et 3 866 travailleurs étrangers. Les pertes d’emploi ont été enregistrées principalement dans le segment “Wearing apparel”, avec une perte de 6 210 jobs sur un total de 6 604 emplois perdus sur ces 12 derniers mois. Durant le deuxième trimestre 2021, les exportations des EOE se chiffraient à Rs 10,4 milliards, comparé à Rs 5,2 milliards au trimestre correspondant de 2020, soit une hausse de Rs 5,1 milliards (+97,8%).

A noter, toujours selon les données fournies par Statistics Mauritius, que le secteur EOE est passé de 330 entreprises (en 2012) à 235 (en 2020), et que depuis 2017, il n’y a eu aucune nouvelle entreprise créée dans ce secteur. En revanche, la fermeture d’entreprises a été particulièrement conséquente en 2018 et 2019 précisément, avec la fermeture de 17 et 24 entreprises respectivement. En 2020, seules quatre entreprises ont mis la clé sous la porte. Au niveau de l’emploi, les EOE employaient 54 583 personnes en 2012, mais aujourd’hui, il n’en reste que 36 736.
La même tendance est observée sur le plan des exportations. Celles-ci sont en effet passées de Rs 45,6 milliards (en 2012) à Rs 37,3 milliards en 2020. Le secteur EOE comprend des entreprises évoluant dans divers secteurs, dont l’alimentation, les fleurs coupées, le textile, le prêt-à-porter, les produits en cuir, le bois et le papier, les produits optiques, l’électronique, les montres et l’horlogerie, la bijouterie et les jouets.