PHOTO AFP

Au moins 37 personnes ont trouvé la mort mardi dans l’accident d’un bus qui a plongé dans un canal, dans l’Etat de Madhya Pradesh dans le centre de l’Inde, a déclaré la police à l’AFP.

« Nous avons jusqu’à présent retrouvé 37 corps qui ont été envoyés à l’autopsie. Les opérations de recherche et de sauvetage sont en cours », a déclaré Dharamveer Singh, commissaire de la police locale.

Selon les médias locaux, sept personnes, dont le chauffeur, ont réussi à sortir de l’eau et se trouvaient en sécurité.

L’accident s’est produit lorsque le bus, qui transportait plus de 50 passagers, a fait une embardée sur la route puis a plongé dans un canal, près du village de Satna, tôt mardi matin.

Les autorités locales ont interrompu le flux d’eau dans le canal pour faciliter les opérations de sauvetage et permettre à deux grues d’extraire le bus du canal, selon des informations de presse.

« Le bus était complètement submergé et trois heures ont été nécessaires pour le sortir de l’eau », a rapporté le quotidien Times of India.

Le bureau du Premier ministre Narendra Modi a tweeté que les familles des personnes tuées dans l’accident recevraient 200.000 roupies (2.750 dollars) de compensation.

« L’État tout entier se tient aux côtés des personnes frappées » par le drame, a déclaré de son côté le Premier ministre du Madhya Pradesh, Shivraj Singh Chouhan, dans un message vidéo.

On ignorait encore l’origine de la tragédie mais le vaste réseau routier de l’Inde est mal entretenu et notoirement dangereux.

En 2019, plus de 150.000 personnes ont trouvé la mort dans quelque 500.000 accidents sur les routes indiennes, soit 410 décès par jour ou 17 morts par heure, selon des données gouvernementales.

Selon une récente déclaration du ministre des Transports Nitin Gadkari, le gouvernement espère réduire de moitié le nombre de morts et d’accidents de la route d’ici 2025.