Le nombre de cas d’infections respiratoires aiguës est en constante hausse à Maurice. Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé et de la Qualité de la vie, le nombre de cas est passé de 2 127 à 3 839 en une semaine. Selon le Senior Community Physician au ministère de la Santé, le Dr Fazil Khodabaccus, « c’est le climat froid et sec qui favorise la propagation des virus ».

Ainsi, 3 839 cas d’infections respiratoires aiguës ont été enregistrés dans les cinq hôpitaux régionaux ainsi que les centres de santé à travers le pays contre 2 127 pour la semaine précédente. Toutefois, le Dr Fazil Khodabaccus a précisé que la situation « est toujours sous contrôle puisque plus de 5 000 cas d’infections respiratoires aiguës ont été enregistrés pour cette même période l’année dernière ». Cette baisse, a-t-il dit, s’explique par le port du masque qui empêche la contamination. « Les infections respiratoires, y compris la grippe, sont courantes en cette période de l’année. C’est le climat froid et sec qui favorise la multiplication des virus. En ce moment, plusieurs virus sont en circulation, à savoir le rhinovirus, la para-influenza, le virus AH1N1, AH3N2 et B, entre autres », a fait part le médecin.

Les symptômes rencontrés en cette période sont la toux sèche ou la toux grasse, la présence de fièvre modérée à forte, les maux de gorge, les troubles de la respiration, les douleurs corporelles, la fatigue, entre autres. « Il est important de prendre toutes les précautions nécessaires en cette période de froid. Depuis quelques jours, le pays est frappé par une vague de froid, ce qui favorise la propagation des virus. Il est conseillé de se rendre à l’hôpital ou de consulter un médecin dès les premiers symptômes. L’automédication est strictement interdite car chaque cas diffère de l’un et l’autre », conseille le médecin.

Par ailleurs, a souligné le Dr Fazil Khodabaccus, le ministère n’a enregistré aucun cas de transmission locale du coronavirus. « Tous les hôpitaux ont été équipés d’une “flu clinic”. Les personnes présentant des symptômes de la grippe doivent tous se faire ausculter dans la “flu clinic”. Un test pour déterminer si une personne est atteinte de la COVID-19 y est aussi conduit », a-t-il dit.

Le médecin demande aux Mauriciens de ne pas banaliser la situation. « Toute personne qui est atteinte de la grippe doit éviter les foules. Il est d’ailleurs recommandé de rester chez soi. Ces virus se transmettent très facilement. Le ministère avise les personnes atteintes de grippe d’éternuer et de tousser dans des mouchoirs en papier, et ensuite de les jeter à la poubelle pour éviter les contaminations. Le port du masque est toujours obligatoire », a-t-il fait ressortir.

Et de préciser que les vaccins contre la grippe sont toujours disponibles dans les hôpitaux et autres centres de santé. Plus de 250 000 personnes se sont fait vacciner à ce jour. En ce qui concerne la dengue, le médecin dira qu’aucun nouveau cas n’a été enregistré depuis ces deux dernières semaines. Toutefois, les Mauriciens sont priés de prendre les précautions nécessaires pour éviter la prolifération des moustiques, porteurs de la maladie.