Photo archive

Les femmes ayant épousé la profession de sapeur-pompier ne voient pas d’un très bon œil une circulaire émise par le Mauritius Fire & Rescue Service (Routine Order No 4 of 2021), informant que des “Women Frontliners” ont été sélectionnées pour participer à une « haie d’honneur » pour accueillir l’arrivée du Premier ministre, Pravind Jugnauth, au Swami Vivekananda Convention Centre, dimanche, lors de la célébration de la Journée internationale de la Femme.

« In view that Women have been at the forefront of essential services during the lockdown period, in respect of COVID-19 Pandemic, in terms of their significant to deal with the challenges, the Ministry has been envisaged the Women Frontliners working in the Mauritius Fire and Rescue Services to participate in the event in terms of « Haie d’honneur » upon the arrival of the Honourable Prime Minister at 10h15. Consequently, Women Firefighters as per annex I have been designated to participate in the International Women’s Day », souligne la circulaire.

Réagissant à la parution de cette lettre, le président de la State Employees and Other Unions (SEF), Radhakrishna Sadien, a tenu à dénoncer cette façon de faire. « Figurez-vous qu’on considère maintenant les sapeurs-pompiers comme des Frontliners, alors qu’ils n’ont pas touché l’allocation de Rs 15 000 comme leurs camarades policiers, malgré l’insistance de la SEF à travers diverses conférences de presse et des lettres adressées au gouvernement. C’est de la dictature en venant désigner des femmes sapeurs-pompiers de cette façon. Qu’on leur donne leur allocation de Rs 15 000 si on les considère comme des “frontliners” », dit-il.

On souligne que 20 femmes pompiers ont été désignées pour participer à cette « haie d’honneur ». Leurs noms sont publiés dans ladite circulaire.