Photo illustration

Le ministère de la Santé a recensé une trentaine de cas d’intoxication alimentaire dans un des hôtels utilisés comme centre de quarantaine, ce mercredi 9 septembre.

Les patients ont tous été examinés par le service de la santé et la majorité des cas recensés sont sans gravité, indique un communiqué du ministère.

Trois d’entre eux ont nécessité une prise en charge médicale et ont été admis dans un hôpital public, doté de salles d’isolement. Leur état de santé serait stable.

« A savoir que le transfert des passagers concernés s’est effectué dans le strict respect des protocoles sanitaires établis », précise le communiqué.

Les services sanitaires du ministère de la Santé ont initié une enquête auprès de l’hôtel concerné, qui a également la responsabilité de fournir les repas aux résidents en quarantaine.

Il faut savoir que l’ensemble des passagers placé dans ce centre de quarantaine, y compris ceux transférés à l’hôpital, ont déjà effectué les tests PCR, qui se sont révélés négatifs à la COVID-19.