Julie Cautres, Laboratory Manager à Abiolabs, remettant à Dominique Filleul, du comité Horizon 2024, le contrat liant les deux parties, sous le regard de Samoo Pillay, Directeur des Sports

Le projet Horizon Paris 2024, qui soutient les athlètes qui peuvent se qualifier pour les JO de Paris, continue de s’étoffer. Jeudi, le comité a accueilli un nouveau partenaire, Abiolabs, qui a signé pour être un des Gold Sponsors. La signature du contrat a eu lieu au complexe sportif de Côte d’Or.

Abiolabs, à travers Origene, son département ADN, sera un partenaire important pour les athlètes. C’est ce qu’a fait ressortir Dominique Filleul, président du comité Horizon Paris 2024. « Cela rehausse notre offre. Et tout le monde sait que décrocher une médaille aux JO demande des moyens financiers importants, mais aussi un suivi médical et scientifique avancé. » Abiolabs, à travers son laboratoire Origene, sera de la partie scientifique. En effet, le laboratoire Origene offrira des tests génétiques aux 13 athlètes mauriciens au courant des quatre prochaines années. Et à travers les résultats obtenus, la préparation des athlètes sera optimisée.

« Ces tests pourront dire, par exemple, si un athlète est plutôt endurant ou puissant, sa capacité de récupération ou encore s’il faut adapter son régime alimentaire. En d’autres mots, à travers les résultats obtenus, les athlètes et leurs entraîneurs pourront revoir et personnaliser le programme d’entraînement afin d’optimiser son efficacité », a expliqué Julies Cautres, Laboratory Manager chez Abiolabs.

Le comité Horizon Paris 2024 s’est aussi enrichi d’un préparateur mental. Richard Gourel de St Pern, hypnothérapeute, s’est lui aussi joint à l’aventure. Son rôle sera de préparer les athlètes en amont du rendez-vous. En effet, selon une étude effectuée avant les JO de Rio en 2016 par l’INSEP, plusieurs athlètes ont fait ressortir un manque de préparation mentale à ce niveau. C’est donc dans cette optique que le comité a fait appel aux services de Richard Gourel de St Pern afin qu’il apporte son aide aux athlètes retenus dans la Team Horizon 2024.

Plusieurs médecins, dont le Dr Bernard Piat, sont également intervenus. En effet, ce dernier a fait ressortir que le travail des médecins est complémentaire à celui des entraîneurs. « Nous ne faisons pas de la concurrence. Mais nous venons apporter une expertise qui pourra aider l’athlète à progresser. » Les membres du corps médical attaché au comité Horizon 2024 ont tous mis l’accent sur la nécessité de connaître ses limites. Ainsi, l’un d’eux fait ressortir que l’électrocardiogramme d’un athlète présentait des signes de fatigue et d’une hyperexercions. « C’est précisément le genre de chose que nous voulons prévenir. Nous sommes là pour dire « stop ! » ou « vous pouvez y aller encore un peu plus. »