La handisportive Noemi Alphonse, qualifiée pour les Jeux Paralympiques de Tokyo, touchera une allocation de Rs 15 000 jusqu’au rendez-vous japonais

Les athlètes qui se rendront à Tokyo, dans le cadre des prochains Jeux Olympiques, qui se tiendront du 23 juillet au 8 août, seront soutenus par le ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL). Ainsi en a décidé la High Level Sports Unit de ce ministère, qui accordera une bourse aux athlètes qui iront à Tokyo afin que ces derniers puissent se préparer dans de meilleures conditions. C’est ainsi que ceux qui se sont qualifiés en allant chercher un ticket au terme de compétitions continentales ou mondiales toucheront une somme de Rs 15 000.

Ils sont au nombre de cinq, à savoir les boxeurs Merven Clair et Richarno Colin, le judoka Rémi Feuillet, l’haltérophile Roilya Ranaivosoa, et le badiste Julien Paul. La handisportive Noemi Alphonse apparaît elle aussi dans cette liste, ayant décroché sa qualification pour les Jeux Paralympiques, qui se tiendront juste après les JO. Selon le document circulé par le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES), ils toucheront cette somme à la suite de leur « qualification by merit ».

Trois autres athlètes toucheront la somme de Rs 5 000. Il s’agit du nageur Mathieu Marquet, qui se rendra dans la capitale japonaise à la suite du désistement de Bradley Vincent, de la nageuse Alicia Kok Shun et du hurdler Jérémie Lararaudeuse, qui a obtenu le ticket alloué à l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA).

Par ailleurs, le Steering Committee, qui s’est réuni vendredi dernier, a demandé une étude sur la possibilité pour que certaines fédérations puissent utiliser le complexe multisports de Côte d’Or. Il s’agit de fédérations sportives qui n’ont pas encore de lieu pour tenir leurs séances d’entraînement. Parmi elles, on retrouve le wushu, le jiu-jitsu, le triathlon et le cyclisme, alors que la Fédération mauricienne de billard pourrait intégrer cette liste à un stade ultérieur.

Le Steering Committee a également reçu une complainte. En effet, il s’agit de la handisportive Brandy Perrine. Cette dernière était récemment en action en Suisse, où elle a fait montre de ses talents. Et son club, la Curepipe Handisports Association, a fait savoir que la somme que celle-ci toucherait du MAJSL s’avère, selon le club curepipien, en deçà des attentes.