Maldives voulait repousser l’organisation en 2025, mais n’a eu que le soutien de Maurice

La prochaine réunion prévue pour février 2021 à Antananarivo

Madagascar abritera les 11es Jeux des Iles de l’océan Indien en 2023. La décision a été avalisée par le Conseil international des Jeux des Iles (CIJ) lors de la réunion tenue en visio-conférence, dimanche en début de soirée. Les Maldives qui avaient précédemment fait part de leur incapacité à organiser ces Jeux en raison de la pandémie de COVID-19 ont bénéficié de l’appui de Maurice seulement pour que ces Jeux soit repoussés à 2025. La majorité ayant décidé de ne pas déroger à la règle du cycle de quatre ans. A noter que la prochaine réunion du CIJ se déroulera en février 2021 à Antananarivo, capitale malgache.
Contacté en fin de semaine, le président du CIJ, le Seychellois Antonio Gopal, a confirmé la tenue des Jeux à Madagascar en 2023. Cela après avoir organisé les Jeux de 1990, puis ceux de 2007. « La réunion s’est bien passée et il a été décidé que c’est Madagascar qui aura la responsabilité d’organiser les Jeux de 2023 », déclare-t-il. Il faut préciser que Madagascar avait déjà pris une position ferme, soutenue par son gouvernement, lors de la réunion d’octobre dernier, toujours par visio-conférence.

Antonio Gopal a indiqué que les Maldives ont fait part de leur intention de ne pas perdre l’organisation étant en faveur d’un report pour 2025. « La majorité des membres n’ont pas voulu casser le cycle de quatre ans des Jeux. Nous sommes donc passés au vote et c’est Madagascar qui l’a emporté », fait-il remarquer. A la question de savoir si c’est le président du Comité olympique mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, qui a proposé le report pour 2025, le président du CIJ a déclaré: « Il a effectivement fait cette proposition, mais n’a pas eu le soutien de la majorité. »

Même si Antonio Gopal n’a pas voulu dévoiler officiellement le résultat des votes, il est à noter que Madagascar l’a emporté par 4 voix contre 2. Maldives et Maurice ayant voté pour un report en 2025. D’autre part, Antonio Gopal a confirmé la tenue de la prochaine réunion du CIJ pour février prochain. Selon lui, deux périodes ont été avancées, soit les 7-8 ou 13-14 février. Il a précisé qu’il n’y aura pas de visite des infrastructures étant donné que la Grande Ile possède déjà les sites de compétitions appropriés.

Par ailleurs, le CIJ procédera, lors de la réunion de février dernier, à l’élection d’un nouveau président. En revanche, le poste de secrétaire général, qui est actuellement occupé par Vivian Gungaram de Maurice, aussi bien que le poste de trésorier, iront au pays organisateur. Cela comme stipulé dans la Charte des Jeux.