Face au 12e mondial de la catégorie des -90 kg, le Japonais Shoichiro Mukai, le Mauricien Rémi Feuillet a été éliminé au bout de 51 secondes. Toutefois, après le combat de Feuillet, il a eu les félicitations de plusieurs judokas présents, car son adversaire a longtemps été mis en danger. Malgré cette élimination, celui qui a pris la septième place aux championnats du monde, n’a pas à rougir de sa prestation.

Plus expérimenté que Feuillet, Mukai a très vite pris l’avantage sur le Mauricien. Dès le début du combat, le Japonais a infligé un waza-ari (s’obtient lorsque l’adversaire tombe sur le dos et qu’il manque un critère au ippon ou lors d’une immobilisation de 10 à moins de 20 secondes) à Rémi Feuillet, et cette manœuvre a contraint le Mauricien à se livrer. Néanmoins, s’il a pu rendre le combat plus compliqué que prévu pour le représentant du Japon, il n’a pu contrer une nouvelle fois le waza-ari de son adversaire.

« La déception est lа, car je ne voulais pas perdre ce combat. J’ai tout donné. Le combat était très compliqué, je n’ai pu l’attaquer comme je le voulais. Les JO marquent la fin d’une longue saison », déclare Rémi Feuillet. Après avoir pris la septième place aux championnats du monde, le Mauricien a voulu continuer sur cette lancée, mais « c’était quand mкme une belle aventure et je me tourne déjà vers l’avenir, dont les Jeux du Commonwealth l’année prochaine », conclut le judoka

Pour le directeur technique national, le Français Baptiste Leroy, son protégé « n’a pas démérité. Aprиs quatre jours de compétition de judo, aucun Japonais en masculin n’a été éliminé, ce qui prouve leur supériorité dans cette discipline. Malheureux, l’adversaire de Rйmi a pris rapidement l’avantage et a obligé Rémi а se livrer. Il a fait un beau combat et ce qui est encourageant, c’est qu’à l’heure actuelle, il est l’un des meilleurs Africains dans sa catégorie. Il a été félicité par bon nombre de judokas et également le coach de son adversaire », souligne le technicien.

Si son élimination en début de compétition sonne la fin du tournoi pour Rémi Feuillet, plusieurs échéances débuteront bientôt. « Les Grands Prix débuteront en septembre et le dйbut des qualifications pour les JO 2024 est prйvu au début de mai 2022. Rémi est beaucoup plus mature et plus fort qu’il ne l’a été lors des derniers championnats d’Afrique. Donc, il devra agrémenter son palmarès », fait ressortir Baptiste Leroy.