L’un des meilleurs espoirs de médaille mauricienne aux Jeux Olympiques, le jeune kayakiste Terence Saramandif, pourra se préparer sereinement pour les deux prochaines éditions des JO. Suite à une demande du Comité Olympique Mauricien (COM), l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA) vient en effet de lui accorder une bourse nouvellement créée pour aider les jeunes athlètes africains les plus prometteurs en vue d’une participation aux JO de 2024, à Paris.

Philippe Hao Thyn Voon, président du COM et vice-président de l’ACNOA, soutient avoir fait une demande pour l’obtention d’une bourse senior, étant donné que Terence fait partie des grands espoirs mondiaux de la discipline. Toutefois, il n’était pas éligible car il ne fait pas encore partie du Top 5 mondial.

« Cette bourse, qui fait partie du Junior Program de l’ACNOA, va permettre à Terence Saramandif de bénéficier de 500 dollars américains par mois pour la période allant de janvier 2020 à juin 2021. Cette aide financière aidera ce dernier à se mieux préparer pour les JO de 2024 », explique Philippe Hao Thyn Voon.

Terence Saramandif, quant à lui, se dit plus serein après avoir obtenu cette bourse.

« Tout d’abord ça va beaucoup m’aider dans ma démarche professionnelle, qui reste une partie non-négligeable de mes projets. C’est toujours très encourageant d’avoir un support et aide en tant qu’athlète. Je suis également beaucoup aider par le MOC, grâce à qui j’ai pu m’entraîner pendant le confinement en France, chose que pas mal d’athlètes ne pouvaient pas faire. Il y a aussi le soutien obtenu pour les stages de préparation d’une course et la course en elle-même. Je suis reconnaissant pour toutes ces aides », a indiqué Terence.

Âgé de 19 ans, Terence Saramandif a remporté la médaille d’or lors des JO de la Jeunesse en 2018 en canoë slalom, faisant de lui le tout premier champion olympique mauricien de toutes les catégories confondues. Il a également obtenu deux médailles durant les Jeux d’Afrique de la Jeunesse, toujours en 2018 (l’or au slalom et le bronze au sprint).

L’ACNOA, basée à Abuja, au Nigéria, réunit 54 comités nationaux olympiques africains.