Photo archive

La célébration officielle de la Journée internationale de la Femme, prévue le dimanche 28 février au Swami Vivekananda International Convention Center à Pailles sur le thème, Post Covid: Women Voices and Choices par le ministère de l’Égalité des Genres, soulève des remous au sein de la Fonction publique. Une circulaire – émise par le ministère de la Santé le 3 février – fait état d’une haie d’honneur pour accueillir le Premier ministre, Pravind Jugnauth, à son arrivée ce jour-là.

Quatre participants par hôpital comprenant infirmiers, médecins, aide-soignants seront choisis pour y participer. Les noms des participants devaient être soumis au plus tard le 5 février dernier. “In view that Women have been at the forefront of essential services during lockdown period, I.c.w Covid Pandemic, in terms of their significant contribution to deal with the challenges, the Ministry is envisaging that women frontliners working in the “Health Department” to participate in the above mentioned event in terms of an “haie d’Honneur” upon the arrival of the Honourable Prime minister at 10.15hrs. It would therefore be appreciate if you could nominate 4 participants per hospital comprising of Nurses/doctors/Health Care Assistants, be designated to form part of the “Haie d’honneur. The names of officers and contact details should be submitted to this office by Friday 05 february 2021 on fax number 201 3830”, souligne la circulaire du Senior Chief Executive de la Sante.

Narendranath Gopee, président de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU), a qualifié cette célébration “d’hypocrisie”. « Aujourd’hui dans le pays il y a des femmes qui sont devenues des veuves, d’autres ont commis le suicide. Dans n’importe quelle circonstance, les femmes ont souffert dans ce pays. On ne sait pas maintenant qui a fabriqué des vidéos dégradants sur la veuve de Soopramanien Kistnen pour ensuite les diffuser sur les réseaux sociaux et le ministère de l’Égalité des Genres n’est pas intervenu. Où sont les associations qui ont l’habitude de défendre Lady? Qu’est-ce qu’on va dire au SIVCC ?”, s’insurge-t-il.

Le syndicaliste a aussi qualifié de grave la circulaire émise par le ministère de la Santé invitant les frontliners – en particulier les médecins, les infirmiers et le personnel des hôpitaux – à participer à une haie d’honneur pour le Premier ministre, qui sera le Chief Guest à cette occasion au SVICC. « C’est quoi cela ? Est-ce qu’on est en train de prendre les fonctionnaires pour des bouffons? On est en train de politiser un événement. C’est une intrusion inacceptable dans la fonction publique. On ne peut pas demander aux frontliners fonctionnaires de participer à une haie d’honneur uniquement parce que le Premier ministre sera le Chief Guest », a-t-il dit.

Le président de la FCSOU condamne ainsi l’attitude du ministère de l’Egalité des Genres pour inviter les femmes travaillant dans le secteur de la Santé uniquement pour honorer le Premier ministre. « Cela ne se fait pas dans une fonction publique digne d’une fonction publique indépendante. Je demande aux fonctionnaires de ne pas participer dans cette haie d’honneur. Il faut garder l’honneur de la Fonction publique », fait ressortir le président de la FCSOU.