PhoenixBev a trouvé une solution pour maintenir son Kafe Kiltir Moris.Les concerts live passent donc le relais aux Online Akoustik Sessions. Trois rendez-vous sont programmés les mercredis 2 juin, 9 juin et 16 juin sur la page Facebook Kafe Kiltir Moris à partir de 18h30. Les 6 nouveaux talents qui se présenteront en duo sont Kareen Azor, Asheel Tymun, Damien Rose, Julian Huët, Evodie Faro et Cédric Françoise.

PhoenixBev avait déjà tout planifié pour son dernier épisode de la saison 5 de Kafe Kiltir Moris. Sauf que la deuxième vague du Covid suivi de l’interdiction des rassemblements ne faisaient pas partie du programme. Mais l’aventure ne pouvait s’arrêter. Ainsi les concerts live passeront, jusqu’à nouvel ordre, le relais au Online Akoustik Sessions. Toutefois en gardant plus ou moins les mêmes ingrédients qui ont fait grimper la popularité de ce rendez-vous musical : soit la fusion de deux univers quelque peu éloignés pour en extraire un nouvel.

Trois sessions en ligne d’une vingtaine de minutes sont prévues sur la page Facebook Kafe Kiltir Moris le mercredi 2 juin, 9 juin et 16 juin à 18h30. À ce propos, Nikil Jouan, Brand Manager de PhoenixBev indique : “Sans aucune hésitation nous avons fait le choix de nous réadapter. Au lieu de nous apitoyer, nous avons pensé, qu’au contraire, cette situation difficile est l’occasion de montrer notre force et notre capacité à rebondir. Et surtout de réaffirmer que PhoenixBev tient ses promesses et que nous avons vraiment à coeur d’aider l’industrie culturelle à Maurice”. C’est ce qui avait, en effet, motivé la démarche, il y a cinq ans de cela, à créer Kafe Kiltir Moris, une plateforme pour mettre en avant les talents locaux.

Pour clore ce dernier épisode de la saison 5, Kafe Kiltir Moris propose un plateau découverte constitué de 3 duos à savoir Asheel Tymun & Kareen Azor; Damien Rose & Julian Huët; et Evodie Faro & Cédric Françoise.

L’effet de surprise fut de taille pour ces derniers. D’autant plus onfie Asheel Tymun : “Dans le contexte actuel, franchement c’est inattendu de recevoir ce coup de pouce surtout que c’est très difficile pour nous, les jeunes talents, d’avoir des opportunités du genre ou des plateformes professionnelles pour s’exprimer et se faire connaître”. Fan de Kafe Kiltir depuis le début de l’aventure, Evodie Faro n’a jamais imaginé se retrouver en tête d’affiche : “C’est un grand honneur et je souhaite que d’autres talents puissent un jour vivre cette expérience très enrichissante sur les plans musical et humain”. De son côté, Damien Rose considère cette opportunité comme la récompense pour tous ses efforts faits jusqu’ici tandis que Kareen Azor se sent définitivement encouragée à persévérer dans la musique :“ Kafe Kiltir est aujourd’hui une référence et cela vient rajouter un gros plus à mon parcours musical. J’espère que d’autres portes vont s’ouvrir”.

Faut dire que ses six talents n’ont pas été choisis au hasard. Outre de composer et jouer leurs propres chansons, certains sont aussi instrumentistes et ont une bonne connaissance tant sur le plan technique que musical. Ce qui a grandement facilité la préparation et le réaménagement de ce dernier épisode de la saison 5 tout en respectant les règles sanitaires en vigueur.

Mais au-delà de tout cela, pour l’équipe de Kafe Kiltir et PhoenixBev, ce sont avant tout des talents qui méritent de se faire entendre et connaitre du grand public souligne Nikil Jouan en rajoutant au passage “Sans le savoir ces jeunes donnent des indications sur la saison suivante qui sera très focus sur l’encadrement, l’accompagnement, le coaching”.

H.t

Mercredi 02 juin @ 18h30 : Voyage à travers le temps d’Asheel Tymun & de Kareen Azor

À 21 ans, Asheel Tymun, est un multi-instrumentiste-chanteur. “J’ai développé un intérêt particulier pour la musique traditionnelle de Maurice et d’ailleurs. Cela m’inspire à créer”. Il n’est pas un novice car après avoir eu l’occasion de partager la scène avec Menwar, Sarah Honoré, Kan Chan Kin, Lionkklash entre autres, il travaille, depuis quelque temps, le Babani Sound System. D’ailleurs son binôme, Kareen Azor, est impatiente de révéler le résultat de leur toute première collaboration car “Asheel est un artiste complet, voire même, il a l’exclusivité de pouvoir faire à lui seul ce que font habituellement plusieurs musiciens ensemble”. Celle qui s’est aussi essayée à divers instruments avant de poser son choix sur la guitare ne pouvait pas mieux rêver pour vivre cette expérience de Kafe Kiltir. Leur connexion s’est donc faite instinctivement. La jeune artiste confie : “Je n’ai pas un univers fixe. J’essaie de me rapprocher de la couleur musicale africaine mélangée au sega avec un soupçon de rock aussi. Et l’univers Asheel rejoint un peu le même esprit”. C’est à 15 ans que Kareen Azor fit ses premiers pas dans la voie musicale. Après quelques petites scènes et des concours de chant, elle gagna en confiance et se mit à composer ses textes, dont Inspire, son premier single.

Mercredi 9 juin @ 18h30 : Fusion profonde de sens par Damien Rose & Julian Huët

Finaliste du concours Konpoz to Lamizik en 2019, Damien Rose a fait sa route musicale sur des textes consciencieux. Persuadé que la musique a le pouvoir de changer beaucoup de choses dans notre société, il oriente judicieusement le choix de ses mots. Autodidacte, il a toujours une quinzaine de textes d’avance dans son tiroir. Son style : un brassage de reggae, seggae, country et blues pour un jeu coloré. Tout comme lui, son compère partage la même vision c’est-à-dire que “la musique est en moment de partage et pas une compétition”. En effet, la guitare est devenue une extension de Julian Huët et lui permet de dire des choses enfouies. Depuis 2019, il s’est mis à l’écriture de sa musique et de ses textes. L’humain est au centre de ses inspirations et de son discours.

Mercredi 16 juin @ 18h30 : Du nord au sud ! d’Evodie Faro & Cédric Françoise

Passionnée par les notes et la mélodie, son adolescence fut bercée par les touches de son premier clavier. Aujourd’hui encore, Evodie Faro ne veut pas s’enfermer dans une boîte ou être associée à un style de musique en particulier. “Je fais de la musique simplement mais certains disent que c’est de la soul, du néo-soul ou encore de la World music ou du jazz”. C’est en 2015, que la jeune femme décide de se plonger dans le monde musical, une connexion naturelle à laquelle elle n’a pu résister “le circuit hôtelier a été mon école où j’ai eu la chance de rencontrer et apprendre avec plusieurs musiciens, chanteurs et chanteuses”. À son actif, la nièce de Belingo Faro compte une participation au concours Nou Pays Nou Lamizik de PhoenixBev et une scène de Porlwi by Light. Les expériences rajoutées à ceux de Cédric Françoise font que le duo, qui aurait pu ne jamais se croiser puisque l’un est habitant du Nord et l’autre du Sud, s’annonce plein de surprises et rebondissement. C’est à 15 ans que Cédric Françoise a débuté la guitare en écoutant son père et son oncle. Autodidacte, il se perfectionna sur le web et avec ses amis guitaristes à la recherche de sa voie. Un tournant de sa carrière, sa rencontre avec Neshen Teeroovengadum qui le fait découvrir l’univers du jazz. Le jeu de Cédric Françoise est un melting-pot d’influences invitant à un voyage sonore groovy.