La première partie de la saison de kick-boxing, soit celle de juillet à décembre, ne devrait comprendre que deux ou trois compétitions. Soit les championnats nationaux low-kick en septembre, les interrégions le mois suivant et possiblement les championnats nationaux kids en décembre. Cette décision a été prise au cours d’une réunion tenue hier matin au JJJ Gymnasium à Roches Brunes, à laquelle étaient présents quelques membres de la fédération, les entraîneurs et quelques tireurs.

Il est un fait qu’avec le confinement et la fermeture des différents centres d’entraînement, les tireurs avaient besoin de quelques mois pour retrouver leurs repères et leurs sensations. D’où cette décision d’organiser la première compétition de la saison en septembre à Vacoas ou Curepipe. Pour rappel, ces championnats nationaux low-kick devaient se tenir dans un premier temps le 28 mars. Tout en respectant les directives du ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, cette première compétition devrait se dérouler à huis clos. À moins d’un retour à la normale d’ici septembre. Pour ce qui est des championnats nationaux kids, leur tenue dépend de la période d’examens. Quoi qu’il en soit, la seconde partie de la saison, soit de février à juin 2021, devrait comprendre quatre ou cinq compétitions.

Pour en revenir aux activités prévues au cours des prochains mois, elles devraient débuter par un séminaire pour les arbitres-juges. Ce séminaire sera dirigé par Isabelle Jeannot, Jessica Jocelyn et Kevin Ramen, qui avaient participé à un séminaire à Pretoria en Afrique du Sud au début de cette année. Pour ce qui est de la visite des tireurs de l’élite dans les différents clubs, elle devrait reprendre son cours sous peu, soit à Port Louis le mois prochain, à Olivia en août et à Grand-Baie en septembre. Pour rappel, Fabrice Bauluck, Warren Robertson, Cedrick Dinally et Annaëlle Coret avaient partagé leur expérience avec les plus jeunes en février dernier à la salle Eddy Norton à Rose-Hill. Une première expérience qui avait obtenu le succès escompté.

Au niveau international, la préparation sera maintenue dans l’éventualité de l’organisation des championnats d’Afrique en Afrique du Sud probablement fin novembre et de la Coupe du Monde en Russie. La participation à cette dernière échéance s’avère importante, du fait que Moscou abritera les championnats du monde seniors du 4 au 13 novembre de l’année prochaine.