- Publicité -

Kickboxing – Championnats du monde (Italie) : Cap sur les demi-finales pour les Mauriciens

Ils ne sont qu’à un pas de la finale ! Mercredi, aux championnats du monde de kickboxing qui se déroulent en Italie, les quatre tireurs mauriciens Fabrice Bauluck, Cedrick Dinally, Warren Robertson et Annaëlle Coret ont validé leur ticket pour les demi-finales qui se tiennent aujourd’hui. Grâce aux performances de ces tireurs, Maurice est assurée de récolter des médailles.

- Publicité -

« Quatre médailles sont déjà assurées, mais on essayera de changer leur couleur », déclare le directeur tech- nique national, Judex Jeannot. En effet hier en quart de finale, les quatre Mauriciens ont signé un sans-faute, en s’imposant à chaque fois sur le score de 3-0. « C’était une bonne première, je suis satisfait de mes tireurs, car il faut dire qu’avant leurs premiers combats, ils avaient une certaine pression. Et là, ils aborderont les demi-finales avec plus de confiance et de sérénité », souligne-t-il

Aujourd’hui à partir de 12h (heure mauricienne), les Mauriciens seront en action. Warren Robertson (-54 kg, full-contact), qui boxera contre l’Azerbaïdjanais Jamal Mammadov (vice-champion du monde 2019), avait éliminé en quart l’Irakien Ameer Shihab. « Malgré cette victoire, je dois dire qu’il n’était pas vraiment concentré, car avec les tests Covid et la pesée, il n’a eu que 30 minutes pour s’échauffer. Grâce à ses qualités naturelles, il a pu vaincre son adversaire », déclare le DTN. Fabrice Bauluck (-54 kg, low-kick) a agréablement surpris Judex Jeannot après son succès face à l’Azerbaïdjanais Vusal Kazimoz 3-0. « J’ai retrouvé le Fabrice qui combattait quatre ans de cela. Techniquement et tactique- ment, il a répondu présent », nous dit Judex Jeannot.

Pour décrocher une place en finale, Fabrice Bauluck devra battre le Russe Ivan Buldakov. Ce sera un sacré morceau pour le Mauricien, car son adversaire a déjà battu le champion du monde 2019.

Dans la catégorie des -51 kg en low-kick, l’immense surprise est venue à la suite de l’élimination du champion du monde en titre, le Russe Anton Salchak, qui avait battu le Mauricien Cedrick Dinally en 2019. Autant dire que le niveau est plus élevé qu’il y a deux ans. En ce qu’il s’agit de Dinally, le protégé de Judex Jeannot s’est qualifié pour le prochain tour à la suite de sa victoire (3-0) face à l’Indien Pratik Shinde. « Cedrick a combattu sans complexe et cela l’aidera pour son combat face au Turc Samet Oruc. Je m’attends à un combat très disputé, mais mes tireurs ont ma confiance », fait ressortir Judex Jeannot. Finalement, l’unique élément féminin de la sélection, Annaëlle Coret, sera opposée à la Russe Kristina Ismailova en demi-finale, et cela après avoir remporté son combat contre la Bosnienne Ajla Vojic. « Si Annaëlle continue sur cette lancée, elle pourrait créer une grosse surprise lors de ces championnats. Elle a pris de la maturité et j’espère qu’elle saura être solide psychologiquement », conclut Judex Jeannot.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour