La reprise des activités s'est avérée prometteuse

Soixante et un participants étaient en action, dimanche dernier, au dojo de Beau-Bassin dans le cadre du Andrey Materov Memorial Tournament. Une compétition disputée en mémoire de ce combattant russe décédé dans un incendie en février 2012 et qui marquait la reprise des activités au niveau du kyokushinlai à l’issue du confinement. Répartis en cinq catégories, soit seniors (hommes et dames), juniors dames, cadets et cadettes, les combattants, dont certains en étaient à leur baptême du feu, ont ainsi eu l’occasion de dévoiler leur potentiel sur le tatami et de démontrer que leur envie de bien faire n’a pas été atténuée malgré le confinement.

« Cette compétition s’est avérée un succès, malgré la longue coupure. Il s’agira pour les combattants de maintenir la même motivation au cours des prochaines échéances, tout en apportant des mesures correctives afin d’être encore plus performants à l’avenir », souligne Aslum Jeewa, président de la Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF). Ce dernier fait également ressortir que quelques combattants, bien qu’ayant évolué dans une catégorie supérieure, n’ont pas démérité pour autant. À l’image d’Irfan Emrith et d’Ishfaaq Elaheebux, qui ont cette fois été classés chez les seniors et qui se sont défendus honorablement. D’ailleurs, le premier nommé devait se retrouver sur la plus haute marche du podium.

Du côté des cadets, Hamza Lallmamode et Ismaël Edooboccus, sociétaires des dojos Honbu et Camp Yoloff respectivement, ont dominé les débats, tout en faisant montre de maîtrise technique. Quant à Mariyah Damree, Salomé Beergah et Raina Tulsidas, elles se sont élevées au-dessus du lot chez les cadettes. Les néophytes n’ont pas été en reste, à l’instar de Ram Yushran, désigné Best Spirited Fighter et détenteur d’une ceinture orange, qui s’est montré courageux face à un Nizar Fauzan, plus expérimenté et ceinture marron. La prestation des frères Gery (Messie et Yeshua), de même que celle de Niranjan Tuhaloo ne sont également pas passées inaperçues. Les autres récompenses sont revenues à Hassan Farhaan (meilleur technicien) et Yeshua Géry (combattant le plus prometteur).

Cette compétition, au cours de laquelle des mesures sanitaires ont été imposées, a aussi été marquée par des démonstrations des jeunes du dojo de Rose-Hill, à savoir Hanna Chady, Heyan Chutoo et Alussa Valayden. Des katas ont également été exécutés par Oymar Ramjany et Samuel Hansrod des dojos de Honbu et de Floréal respectivement. La prochaine compétition se déroulera de nouveau à Beau-Bassin le dimanche 20 courant.

Les résultats

Seniors (H) : 1. Irfaan Emrith 2. Hassen Farhaan 3. Salam Nazar Fauzan

Seniors (D) : 1. Yovana Ponien 2. Umme Nuzeebun 3. Aarifah Emambokus

Juniors (D) : 1. Aliya Bahemia 2. Khadeeja Emambocus 3. Shahira Nuzeebun

Cadets : 1. Hamza Lallmamode 2. Ismaël Edoobuccus 3. Messie Géry

Cadettes : 1. Mariyah Damree 2. Salomé Beergah 3. Raina Tulsidas

Best Spirited Fighter : Ram Yushran

Best Technician : Hassen Farhaan

Most Promising : Yeshua Gery