Les charges formelles sous la section 77 du Code pénal pour Abuse of Authority, intenté à l’encontre de Yogida Sawmynaden par Simla Kisten en cour de District de Port-Louis, ont été rayées ce jeudi 27 mai.

Par l’entremise de Me Azam Neerooa, le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) a logé une « discontinuance of proceedings » et a ainsi mis fin à la deuxième Private Prosecution contre Yogida Sawmynanden.

Le DPP a déclaré que, dans le cas présent, les éléments fournis par la poursuite « do not disclose a case under section 77 of the Criminal Code ».

« Mo krwar dan bondie. Se enn opresion. Ena sertin avoka pe servi madam Kistnen pou fer enn arselman kont mwa. Zot pe kontigne, tou case pe tonbe. Nou les zot, bann avoka ki pe touk touke », devait déclarer Yogida Sawmynaden à sa sortie du tribunal.

Me Raouf Gulbul, avocat de Yogida Sawmynaden, estime que les hommes de loi de Simla Kisten ont agi en « trial and error », a-t-il réagi suite au 2e arrêt de la Private Prosecution contre son client.

L’ex-ministre Yogida Sawmynaden était une nouvelle fois attendu au tribunal de Port-Louis ce jeudi, 27 mai à 11h. À sa précédente comparution, le bureau du DPP avait indiqué avoir reçu le dossier de la police à la dernière minute, soit le lundi 17 mai, et nécessitait ainsi du temps pour étudier celui-ci.

L’équipe d’avocats de Simla Kistnen était venue, le jeudi 20 mai, avec des charges formelles sous la section 77 du Code pénal pour Abuse of Authority contre Yogida Sawmynaden.

Pour rappel, la première Private Prosecution logée contre l’ancien ministre du Commerce et colistier du Premier ministre au No 8 a été rayée en cour de Port-Louis le vendredi 7 mai. La magistrate Bibi Zeenat Cassamally avait rejeté la motion pour référer l’affaire à la Cour suprême.

Simla Kistnen, épouse de Soopramanien Kistnen – agent du MSM au No 8, dont la dépouille en partie calcinée avait été retrouvée dans un champ de cannes à Telfair, Moka, le 18 octobre de l’année dernière – accuse Yogida Sawmynaden d’avoir fait une fausse déclaration à la Mauritius Revenue Authority (MRA) indiquant que cette dernière était sa Constituency Clerk lors des élections générales de 2019.