A Lakaz Flanbwayan, Médine, Bambous, les ressources culturelles ont été identifiées comme facteur de développement, de rencontre et de transmission. Avec un programme d’activités allant de l’école de photographie aux ateliers artistiques et expositions, des artistes mobiles s’y installent pour animer l’espace, cherchant à s’ancrer localement et se faire connaître des habitants. Les journées Portes Ouvertes du week-end dernier ont permis de mesurer la dynamique culture-économie-création articulée entre artistes (sculpteurs, musiciens, photographes), artisans d’art (ferronniers, menuisiers, etc.) et habitants de la région, Flic-en-Flac, Albion et au-delà. La rencontre avec les visiteurs a donné naissance à un dynamisme créatif dans un espace spectaculaire au flamboiement de rouge, jaune, marron, vert des plantes médicinales, du zardin drom, du coin recyclage et réutilisation du bois, du fer et du plastique et Mo Bibliotek où les esthétiques du recyclage et des arts plastiques se croisant allègrement ont suscité la curiosité des jeunes. Comment expliquer cette dynamique ? Malenn Oodiah, directeur administratif et artistique du lieu, nous répond.

 

« Au départ, l’idée était de créer une école de photographie pour les jeunes et les enfants de la région, mais nous avons élargi le projet pour créer un centre artistique et culturel ouvert aux localités avoisinantes et autres régions. 30 ateliers peinture, sculpture, art culinaire et écriture ont été organisés. Pendant le confinement, on a profité pour aménager la cour où chaque coin a un sens : plante médicinale, kiosque à palabres, tri de déchets, potager, pépinière… Lakaz fonctionne sur une base bénévole avec des artistes qui viennent animer le lieu. Nous avons organisé une série d’expositions avec les jeunes filles de la Valette dont c’était la première expo et ensuite avec Christian Bossu-Picat. Il y a un programme d’activités tous les quinze jours jusqu’à la fin de l’année. ONG et artistes utilisent l’espace pour leurs différents ateliers. Kan Chan Kin sera à Lakaz Flanbwayan le samedi 9 octobre de 11.00 à 18.00h dans le cadre d’une exposition-workshop de ses instruments.»

Depuis sa création en 2020, Lakaz Flanbwayan illustre la combinaison entre pratiques d’amateur et artistes professionnels. Cet espace a été transformé en une zone dédiée aux artistes et à l’artisanat d’art. Il s’agissait de réhabiliter une ancienne maison et de lui redonner vie pour en faire un centre artistique et culturel. Cette action a initié une dynamique importante. Laquelle bénéficie d’un contexte favorable qui est celui d’une maison située à Médine, Bambous mise à disposition de la Fondation Projet de Société par la compagnie Médine. Lakaz est un espace de rencontre entre artistes et créateurs pluridisciplinaires. Il favorise aussi la transmission et le partage à travers des ateliers de formation et de découverte animés par des artistes reconnus et destinés à différents publics, en particulier les enfants.

La création de Lakaz Flanbwayan est en ligne avec les principes fondateurs de Projet de Société d’ « œuvrer pour un pays Vert, Humain, Moderne ». Quel est son impact sur notre expérience esthétique ? Travailler sur le lieu et élargir les publics dans l’esprit du recyclage culturel, entre autres. Les journées Portes Ouvertes avec les expo-démo-ateliers ont permis de découvrir des talents, dont Denis Antoine, sculpteur de métal (le dieu du Métal) et ses multiples créations. Laetitia Rousselin, Valérie Médard et Anjali, de Shastrya Art Studio, ont aussi fait montre de leurs talents. Kan Chan Kin était présent pour exposer ses instruments From Trash to Music avec une séance d’animation. Lakaz Flanbwayan multiplie les regards sur le développement durable. Entre expositions, visites, animations, conférences et projections, cet espace peut donner à chacun l’envie et les moyens d’agir au quotidien. Avec très peu de moyens mais une énergie débordante, les initiatives permettent de mesurer la dynamique culture-économie-création dont il sera question dans le prochain forum-débat de Projet de Société, fin novembre prochain.