Virtue(Cédric Ségeon) n'a pas fait dans la dentelle samedi et il a arrêté le chrono à 40es d record des 1365m

Virtue a remis ça, et de quelle manière ! Il a atomisé l’opposition et a relégué son plus proche concurrent à plus de deux longueurs, le tout dans un style impressionnant. Il est évident que ce pensionnaire de Patrick Mervent évolue à un autre niveau depuis sa dernière victoire et n’a pas une nouvelle fois beaucoup versé lors de l’emballage final. Il devrait à partir de là se frotter aux meilleurs sprinters de l’île lors de ses prochaines sorties et on le croit capable de bien tenir sa partie.

Comme on le prévoyait, Cédric Ségeon a fait travailler Henry Tudor sur la partie initiale et la course a été courue sur des bases élevées sur les premiers 600m. On a enregistré un laps de 10″16 entre le poteau des 1000m et des 800m, et on pouvait penser que Virtue, qui avait beaucoup insisté pour garder sa position, allait payer de cette débauche d’énergie lors de l’emballage final. Il en était fini des chances d’Henry Tudor à ce stade sur ce parcours rallongé, tandis que Trippi’s Express évoluait lui en one off, ce qui réduisait considérablement ses chances de faire l’arrivée. À l’arrière, Pietro Mascagni semblait très facile et avait devant lui King’s County et Haylor. On aurait pu penser que Cédric Ségeon allait se montrer patient vu le tempo, mais il n’en fut rien. Il avait une totale confiance en son cheval et l’a lancé à la route, mettant son principal concurrent Trippi’s Express en troisième épaisseur.

Une fois qu’il avait fait son move, Virtue a sorti une puissante accélération et n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires en ligne droite pour l’emporter dans un fauteuil devant Haylor, qui a fait un bon retour à la compétition après plusieurs semaines d’absence. Il doit être pris au sérieux sur une distance rallongée lors de ses prochaines sorties. Pietro Mascagni a confirmé qu’il a retrouvé un bon niveau et que ses ennuis de santé sont désormais derrière lui. Il sera plus percutant sur une distance rallongée, alors que la performance de Trippi’s Express, de l’établissement Rameshwar Gujadhur, doit être mise aux oubliettes. Il a eu un parcours compliqué et c’est sans surprise qu’il n’a pas été en mesure de passer la surmultipliée lors de la dernière ligne droite. Il vaut plus que cette performance.

The Dazzler est un compétiteur qu’on devrait avoir à l’œil. Il n’avait que trois galops poussés à Port-Louis, ce qui ne l’a pas empêché de bien faire. À son meilleur niveau, il sera un os dur à croquer à partir de 1600m. Virtue a bouclé les 1365m en 1.21.00, soit 34 centièmes de plus que Captain’s key, qui avait arrêté le chronomètre à 1.20.66, qui est le record de la distance.

Triplé pour Aucharuz et Joorawon

1. Nightingale Lane installé favori à l’ouverture des paris avait été nettement délaissé, à tort, par les parieurs (de 2/1 à 11/1 chez les bookmakers). Le pensionnaire de Raj Ramdin a ouvert son compteur grâce à une monte de sang-froid de Rye Joorawon, qui a mis à profit sa première ligne au départ pour bien se positionner derrière les meneurs. Il a toutefois eu à réveiller son cheval avec la cravache sur la partie initiale pour garder sa position. À l’avant, Sierra Redwood, comme prévu, avait pris les choses en main et Misty Roller avait été en mesure de bien se placer dans le dos des animateurs. Desert Thief, lent au départ, suivait lui au sein du peloton. Sierra Redwood a tenté de réduire la course à un sprint et au dernier virage, Misty Roller s’est décalé lorsque Desert Thief s’est amené à son extérieur. Nightingale Lane était à ce stade plein d’allant sur les barres et attendait l’ouverture à la corde pour produire son accélération. Une fois qu’il a trouvé la lumière, la monture de Rye Joorawon a bien accéléré pour l’emporter sans forcer son talent. Il faut dire que ce n’est en aucun cas une surprise, car il avait été l’auteur d’une bonne rentrée alors qu’il reprenait la compétition après environ un an. Sierra Redwood a trouvé la distance trop longue pour lui et devra être repris sur plus court, alors que Desert Thief a déçu. Il n’a pas encore gagné au Champ de Mars.

2. Enfin Poinciana ! serait-on tenté de dire. Après quatre 2es places, ce pensionnaire de Simon Jones est parvenu à briser la glace, grâce à une belle monte d’Akash Aucharuz. Sur le kilomètre, Poinciana n’a pas eu la même vitesse d’exécution et son cavalier a eu à le faire travailler sur la partie initiale pour garder la position tête et corde. Par la suite, il a imprimé un train soutenu à la course et a creusé l’écart sur le reste du peloton aux 400m, sauf Straight qui suivait dans son sillage. Au dernier virage, l’issue ne faisait plus de doute. Poinciana allait l’emporter. Même si le pensionnaire de Chandradutt Daby a tenté de revenir sur lui à l’intérieur, Poinciana a remis une couche et l’a emporté par environ une longueur. Son cavalier nous expliquait à l’issue de la journée qu’il est encore immature et peureux, et qu’il devrait encore s’améliorer sur cette sortie victorieuse. Straight n’a pas démérité face à un bon compétiteur, tandis que Greenflashsunset a été le meilleur finisseur et devra être considéré lorsqu’il sera mieux loti au départ. Final Cup, qui a fini sa course au petit trot, a saigné pour la troisième fois et a été suspendu indéfiniment. Il ne sera plus revu en compétition. Il faut ici signaler le retrait d’Engage And Beware derrière les stalles de départ, car il ne s’étendait pas correctement. Aucune déduction n’a toutefois été faite sur le vainqueur, la cote d’Engage And Beware étant de 74/1 en moyenne avant le départ.

3. Donnan s’est offert une deuxième victoire consécutive comme prévu, mais a eu à puiser dans ses réserves pour résister à l’assaut final d’Iron Wolf. Ce dernier, qui effectuait une difficile transition 1850m-1365m, a surpris plus d’un avec un finish percutant dans les derniers mètres. Dark Force s’est montré le plus prompt au départ et a tenté de prendre les choses à sa guise, mais c’était peine perdue avec Cédric Ségeon qui voulait à tout pris la position tête et corde avec Rock Manor. L’objectif avait été atteint au poteau des 1000m et le train était soutenu. Donnan suivait dans une position idéale, tandis que Lagacio et Well Connected, ses deux principaux concurrents, étaient en dernière position. À ce stade, on ne voyait pas qui pouvait empêcher le pensionnaire de Shirish Narang de forcer la différence vu la facilité avec laquelle il l’avait emporté lors de sa dernière sortie. Akash Aucharuz s’est assuré de trouver le passage au dernier virage et a déboîté, et la victoire semblait lui tendre les bras, mais c’était sans compter avec Iron Wolf. Longtemps à l’arrière-garde, Nooresh Juglall avait attendu la corde pour lancer sa monture et il s’en est suivi d’un somptueux duel. Donnan avait pris la première option, mais Iron Wolf terminait le plus fort. Au passage du but, c’est au balancier que Donnan a forcé la différence. Iron Wolf sera un os dur à croquer lorsqu’il sera seul aux avant-postes sur cette performance, tandis que Lagacio et Well Connected seront plus percutants avec de bonnes lignes.

4. L’apport des side winkers et une somptueuse monte de Rye Joorawon ont fait la différence dans la quatrième épreuve au programme avec Deer Park. Après un bon départ, le pensionnaire de Ramapatee Gujadhur a été placé en tête de l’épreuve, avant qu’il ne laisse filer Star Of Zeus qui, après un départ raté, avait fait l’effort pour prendre la position tête et corde. Une fois à l’avant, la monture de Ségeon a imprimé un rythme régulier et a creusé l’écart sur le reste du peloton, mais Rye Joorawon n’a jamais paniqué. Il a laissé sa monture courir dans son pas, avant de se rapprocher du meneur aux environs du 400m. Star Of Zeus a remis une couche au dernier virage et semblait à ce stade pouvoir offrir une belle résistance au finisseur, mais a payé de sa débauche d’énergie du début de parcours à mi-ligne droite. C’est à ce moment qu’a été lancé Deer Park en pleine piste. Le représentant de la casaque bleu électrique et écharpe rouge a dominé Star Of Zeus sans difficulté avant de résister au finish de Burg et de West Coast Warrior qui a terminé fort à l’extérieur. Deer Park a signé sa deuxième victoire au Champ de Mars. Pour en revenir au départ manqué de Star Of Zeus, on a pu voir qu’il avait pointé peu après le départ, mais qu’il avait bel et bien eu toutes ses chances au moment où les portières se sont ouvertes. C’est en ce sens que les Racing Stewards ont estimé que tous les chevaux ont eu leur chance au départ.

5. On avait fait de lui notre favori et il ne nous a pas déçus. Inn A Million, qui était coté à 24/1 à l’ouverture des paris, a fait montre d’un puissant coup de reins pour l’emporter dans un fauteuil vers la fin, au grand bonheur de ses nombreux partisans. Il est le cheval qui avait été le plus joué lors de cette 20e journée. Sa cote était passée à 9/1 peu avant le départ. La course s’est déroulée comme prévu. Protea Paradise, Lemon Drop Shot et Eight Cities se sont montrés les plus prompts sur la partie initiale et le rythme était bon. Mind Blowing n’avait pas pris le meilleur des départs et évoluait à l’arrière-garde, tout comme Inn A Million qui, comme à l’accoutumée, suivait dernier. Les choses se sont décantées à la route. Si Eight Cities était toujours le meneur, Lemon Drop Shot s’était décalé, tout comme Mind Blowing. Inn A Million, lui, rongeait son frein en dernière position et son cavalier avait décidé de le décaler au dernier virage pour ne pas subir la course, avant de se raviser et de revenir à l’intérieur, mais il était toujours à 5 longueurs de la tête de la course et cela semblait difficile à ce stade. Mais dès qu’il a vu le jour, Inn A Million a sorti une accélération foudroyante. À mi-ligne droite, il revenait tel un boulet de canon et l’issue ne faisait plus de doute. Il l’a emporté facilement sur la fin, offrant à Akash Aucharaz son premier triplé au Champ de Mars. Lemon Drop Shot a fait ce qu’il a pu avec son lourd handicap, tandis que Mind Blowing a malheureusement connu un grave problème et ne sera plus revu en compétition. Il a été victorieux en cinq occasions au Champ de Mars. Arlingtons Revenge, du yard de Simon Jones, n’a pas été ridicule et a pris une bonne quatrième place. Crazy Vision a une nouvelle fois connu un problème pulmonaire et a été suspendu pour une période de trois mois. Il nous revient toutefois qu’il ne sera plus revu en compétition.
7. On avait expliqué que Perfect Pursuit aurait déjà dû avoir gagné lors de sa dernière sortie, n’était le fait qu’il ne s’était pas retrouvé derrière un Special Force qui n’avançait plus aux 500m et il nous a donné raison. Il a confirmé son regain de forme et a permis à l’apprenti Belall Deenath, qui faisait son retour à la compétition après plus de deux ans d’absence, de briller. Au départ, le pensionnaire d’Amardeep Sewdyal n’a pas été très rapide, mais le rythme y était durant le parcours et Deenath s’est contenté de suivre les manœuvres au sein du peloton derrière Middle Path, qui était, lui, précédé du favori Manolete, qui était dans une position idéale. Le leader, Seventh Express, prenait toutefois mal les tournants devant lui et réduisait l’allure à l’avant. Swapneel Rama avait choisi de faire malgré tout son move à l’extérieur de Seventh Express au dernier virage et a abordé la ligne droite en vainqueur. Middle Path a lui fait son effort le long de barres intérieures, tandis que Perfect Pursuit produisait son effort en pleine piste. Manolete, même s’il faiblissait, était toujours en tête à 50m du but, mais Perfect Pursuit, dans un sursaut d’orgueil, a produit un dernier effort et est venu lui chiper la victoire dans les dernières encablures de l’épreuve. Il inscrit sa première victoire au Champ de Mars, alors que Deenath, victorieux en 2017 avec Brave Leader, en est à la deuxième de sa carrière. À noter la bonne course de Head Of The Pack, qui pourrait être aligné en 0-20 la prochaine fois. Il peut offrir à son entraîneur une victoire sous peu, tandis que Seventh Express doit impérativement avoir un concurrent à son extérieur pour bien négocier le tournant. Il n’a pas été ridicule malgré son parcours difficile. À noter que The Barrister a été retiré peu avant le départ de cette course pour cause de boiterie. Une déduction de cinq sous par roupie a été effectuée, la cote moyenne du cheval étant de 16/1 à la fermeture des paris.
8. Blunderbuss a offert un doublé rarissime à son entraîneur Raj Ramdin et le triplé à Rye Joorawon. Il a eu à attendre la 25e sortie de sa carrière à Maurice pour enfin briser la glace. Ses deux dernières sorties inspiraient toutefois à l’optimisme et avec une bonne ligne au départ, on avait fait de lui notre favori. Son cavalier a été excellent et tout le crédit de ce succès lui revient. Il a fait le nécessaire au départ pour garder sa position sur Midnight Messenger, qui tentait de se placer devant lui et c’est là qu’il fait la différence. Par la suite, Blunderbuss a suivi Kimberley comme son ombre, mais le cheval a lâché son mors au passage de la route et Rye Joorawon a dû le réveiller avec la cravache. Devant, Kimberley tentait de prendre ses distances comme à l’accoutumée. Midnight Messenger, qui avait été condamné le nez au vent, était lui déjà sous pression au dernier virage et a comme prévu faibli en ligne droite. Rye Joorawon a vite sorti la cravache en ligne droite pour que son cheval prenne le passage entre Kimberley et Midnight Messenger, et une fois que c’était fait, Blunderbuss a sorti une belle accélération pour l’emporter assez confortablement sur la fin devant un étonnant Special Force, de l’établissement de Praveen Nagadoo, qui a couru en net progrès. Il doit être suivi à partir de là. Valerin n’a pas été en mesure de passer la surmultipliée après une course tranquille sur les barres et a été une déception.