Vascostreettractor , en grandissime favori de cette journée dominicale (Rs 160), et bien piloté par Jameer Allyhosain, a été comme attendu à la parade. À l'arrivée, le cheval de Simon Jones a relégué à 2,05 longueurs King's Country, son plus proche poursuivant

Un très bon départ et un très bon positionnement dans la course et le plus difficile a été fait pour Vascostreettractor qui est parvenu à renouer avec le succès et offrir le triplé à Jameer Allyhosain. Ce cheval s’était montré lent au départ la dernière fois et avait aussi été incommodé. Il s’était de ce fait retrouvé plus en retrait que prévu et avait dû se contenter de la 3e place à un peu plus de 2L du vainqueur. Comme dit plus haut, la victoire s’est jouée au départ. Jameer Allyhosain a fait travailler King’s County avant de lui céder le commandement. Morning Catch, qui convoitait aussi la position tête et corde, s’est retrouvé avec le nez au vent. On s’est alors dit qu’il aurait une tâche difficile tout comme Kazaar. Ce dernier n’a pas été mieux loti et il a été pris en troisième épaisseur dans la partie initiale. Il devait aussi saigner des deux narines. Si à l’avant, King’s County a tout fait pour imposer sa loi et son tempo, on sait pertinemment bien que Vascostreettractor allait les dominer au finish. Sa victoire a été nette et sans bavure. King’s County s’est bien accroché à la deuxième place devant Ideal Secret. Our Emperor a couru en progrès et se prépare activement en vue de The Golden Trophy qui sera disputé dans trois semaines.

La journée a débuté avec la victoire de Take Off Mode, sa première au Champ de Mars. L’entraîneur Shirish Narang a eu raison d’aligner ce cheval pour la deuxième consécutive. Bien placé dans les stalles, le jockey Roby Bheekary a tout fait pour conserver l’avantage de la course et son cheval0 a bien accéléré pour résister au retour du nouveau The Forerunner. Ce dernier a été confronté à un parcours difficile, ayant été contraint à faire les extérieurs. Il s’est néanmoins bien battu et devrait être utile à Vincent Allet à l’avenir. La troisième place est revenue à Icebreaker. Il a été à son aise durant la course vu que le tempo était d’un très bon niveau. Son jockey est allé chercher un passage à l’intérieur. Il lui a toutefois manqué ce petit plus pour retourner la situation en sa faveur. Le favori Secret Idea n’a pas été dans le coup. Il n’a précédé que Melson dans le parcours et avait trop de retard à combler par la suite. Dans la deuxième épreuve, c’est Man From Seattle qui est venu mettre tout le monde d’accord. On savait qu’il était le meilleur finisseur du lot et sa tâche a été rendue plus facile vu que la course a été lancée sur des bases élevées. Carlton Heights n’a pas eu les coudées franches pour mener le peloton. Il a eu à compter avec Star Of Zeus qui avait, cette fois, pris un bon départ. Les premiers 600m ont été couverts en un peu plus de 37s. Au bas de la descente s’est amené Jet Path qui s’est montré ardent et a quelque peu bousculé son compagnon de box, Eight Cities, pour revenir sur la tête de la course. Ce qui fait que Carlton Height a eu à le contrer et a été sans ressource dans la ligne droite. Man From Seattle, qui avait couru en one off a été prompt à réagir avant le dernier tournant et il a facilement fait la différence. Les conditions ont été favorables à Cash Call dans la troisième épreuve. Il s’est contenté de suivre Dynamite Jack qui était considéré comme son adversaire principal, mais a néanmoins dû puiser dans ses réserves avant de se détacher dans les derniers mètres. Pour revenir à Dynamite Jack, soulignons que ce cheval s’est retrouvé en épaisseur et a abusé de la largeur de la piste au Tombeau Malartic et a terminé péniblement. Cette course est à ignorer. Well Connected a fait ce qu’il a pu malgré un parcours plutôt compliqué. Stockbridge a montré un tout autre visage dans la course à l’avant et son entourage ne peut qu’être satisfait de sa course. Le vainqueur moral de la course est Taranaki. On peut dire que Nooresh Juglall a été mal inspiré à la sortie du dernier virage, mais il peut arguer qu’il appréhendait que le passage ne se referme. Il a dirigé sa monture vers le milieu de la piste, mais cette dernière n’a pu bien s’étendre vu qu’elle s’est retrouvée enfermée.
Une surprise nommée Hakeem
Si Gimmetherain l’a emporté, c’est grâce à Jameer Allyhosain qui a pris la décision de prendre le commandement à l’ouverture des stalles. Si Seattle Kid a été battu, c’est parce que Swpaneel Rama n’a pas montré son intention de mener la course. Ce n’est que quand Gimmetherain l’a devancé d’une demi-longueur qu’il a décidé de compliquer la tâche de ce dernier. Comme le tempo était très lent, Arctic Flyer, lent au départ, a commencé à tirer quand il a été sollicité et il a pris la main à Rehaze Hoolash. Les premiers 450m ont été couverts en plus de 30s alors que le dernier kilomètre a été bouclé en moins de 58s. Ce qui donne une nette indication du rythme lent imposé par Gimmetherain comparativement à celui d’Arctic Flyer qui ne portait pas de Drop Noseband. Comme Gimmetherain a toujours précédé Seattle Kid dans le parcours, il a pu repousser son attaque. Les autres engagés n’ont eu aucune incidence sur le résultat. À noter que Jameer Allyhosain venait de signer son doublé. Surprise à l’arrivée de la cinquième course avec Hakeem qui a devancé ses adversaires. Ce cheval avait l’excuse d’avoir eu une course difficile en épaisseur à sa dernière sortie, mais on ne le pensait pas capable de l’emporter. À la faveur d’une très bonne ligne, l’apprenti Alvinio Roy l’a tranquillement placé sur les barres, laissant Badawee imposer sa loi. Le tempo a été assez élevé à partir du Tombeau Malartic. Mais, avant la dernière courbe, tout le monde s’est rendu compte que Hakeem semblait plein de ressources et il a fait facilement la différence. C’esdt Huyssteen qui est venu prendre la deuxième place devant Dollar Tractor qui n’a à aucun moment fait sentir sa présence. Inauguration est quelque peu revenu sur la fin et tout porte à croire qu’il avait besoin de cette course après avoir contracté une fièvre. On a été déçu de la prestation de Red Line Captain. Le favori Arabian Air a été exact au rendez-vous. Toutefois, sa victoire a été plus difficile que prévue, la faute à Wavebreaker qui s’est montré très résistant. On peut même se demander si le résultat n’aurait pas été inversé si Wavebreaker n’avait pas eu à lutter et laisser partir des forces en voulant prendre la direction des opérations. Gunston, qui était à son intérieur, ne s’est pas laissé faire. Ce dernier a, par la suite, le moins bien terminé. Sacred Flame a très bien couru. Mambo Rock n’a pas été aussi percutant dans l’emballage final. Il se peut qu’il ait suivi d’un peu trop près. À noter les bons débuts de Drop Kick qui est appelé à bien faire sur des parcours rallongés. Arabian Air a offert à Jean-Michel Henry son deuxième succès de la saison. Revoilà Skip The Red. Sa dernière victoire remontait à avril 2018. Depuis, il avait contracté une vilaine blessure et refusait de s’employer en course. Mais, son entraîneur Ricky Maingard a su le remettre en confiance et il a signé une belle victoire hier. Tyrian s’est montré ardent et difficile à contrôler. Il s’est ainsi vivement rapproché du meneur dans la descente. Avec 61.5kg sur le dos, le cheval a payé de ses efforts en ligne droite et ne s’est même pas placé vu qu’il a saigné des deux narines. Sacred Night a terminé deuxième devant Flowerscape et Seven Carat qui avait mené le peloton. La dernière épreuve a donné droit au premier dead-heat de la saison quand la photo finish n’est pas parvenue à départager Tyrandeus et Middle Path. Le jockey du premier nommé croyait l’avoir emporter et son geste à fait que les propriétaires du cheval sont venus l’accueillir alors que le résultat n’avait pas encore été rendu officiel. Il faudra veiller à l’avenir que cela ne se reproduise pas.

Sanctions

Allyhosain s’approche de la barre fatidique des 12 journées

Suspendu pour la quatrième fois depuis le début de la saison, Jameer Allyhosain pourrait ne pas monter jusqu’à la fin de saison s’il cumule 12 journées de suspension pendant cette campagne. Il est en maintenant à 9 pour une faute d’interférence. En effet, d’après les directives 2018 de la Gambling Regulatory Authority (GRA) font état qu’un jockey ne pourra pas monter pour le reste de la saison s’il atteint la barre de 12 journées de mise à pied. Suspendu en deux occasions pour 2 journées et une fois pour trois journées, le voilà qui totalise 9 journées après avoir été trouvé coupable d’une faute d’interférence à l’encontre de Seattle Kid alors qu’il était associé à Gimmetherain. L’apprenti Alvinio Roy a été pénalisé pour la première fois cette saison. En fait, il a été sanctionné en deux occasions dans une même course, la deuxième où il était associé à Jet Path. Pour sa première faute, il a écopé d’une mise à pied de deux journées et pour la seconde d’une suspension d’une journée. Cependant, il sera absent pendant deux meetings vu que ces sanctions doivent être purgées concurremment.