Dans le cadre de la Journée mondiale de la marche, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a fait hier le trajet aller-retour de la plage de Le Bouchon à La Cambuse. Un parcours de 8 kilomètres privilégié par les randonneurs. Il a demandé aux villageois de profiter de cet atout dans leur région et a invité les Mauriciens en général à pratiquer la marche, activité très accessible.

La mer, les dunes de sable, les batatrans et autres veloutiers… Paysage typique du Sud sauvage de Maurice que le Premier ministre a su apprécier lors de sa marche aller-retour de 8 kilomètres. Le paradoxe est qu’à ce même endroit, il y avait jusqu’à tout récemment, deux projets de Smart Cities, qui auraient pu priver les Mauriciens de ce bonheur de pouvoir faire leur randonnée au bord de la mer. Il s’agit de ceux d’Omnicane (Mon Trésor Smart City) et de la State Investment Corporation (SIT) qui, s’ils s’étaient concrétisés, auraient accaparé toute cette partie du littoral.

Un peu plus loin, sur la plage de La Cambuse, le projet d’hôtel du groupe Currimjee, s’est bien concrétisé, en revanche. Anantara IkoMauritius Resort and Villas inauguré en février 2020, un mois avant le premier confinement, est entré en plein dans la crise qui a affecté le secteur touristique.

Aujourd’hui, avec la réouverture des frontières, l’espoir renaît. Pascal Bertrand, le General Manager, qui a accueilli le Premier ministre pour une halte, confie que les réservations sont encourageantes et que l’hôtel opère déjà à 50% de ses capacités.

Remise en route par la suite pour Pravind Jugnauth, suivi de ses ministres, Stephan Toussaint, Bobby Hurreeram, ainsi que le député Kavy Doolub entre autres personnalités. En parcourant ces huit kilomètres, le Premier ministre a affirmé vouloir donner l’exemple aux Mauriciens. « Le gouvernement a adopté une politique en vue d’encourager la population à s’adonner aux activités sportives. La marche est l’une des activités les plus accessibles et il faut en profiter. »

Le chef du gouvernement a regretté par ailleurs qu’à ce jour, seuls 30% de la population pratiquent une activité sportive régulière. Il a aussi rappelé qu’avec une population affectée par le diabète, il y a d’autant plus de raisons de pratiquer du sport régulièrement.  Après cette activité organisée par Active Mauritius, sous la tutelle du ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse et des Sports, le Premier ministre a préféré laisser sa voiture pour marcher une fois de plus et passer par le centre de Le Bouchon, à la rencontre des habitants.